L’Italie démantèle un trafic de gasoil libyen

18 octobre 2017
Mis à jour: 18 octobre 2017

En une année d’enquête, la Guardia di finanza (GDF, police douanière et financière) de Catane (est de la Sicile) a repéré 30 voyages au cours desquels les trafiquants ont importé en Italie une importante quantité de gasoil, pour une valeur de 30 millions d’euros.

Le gasoil était prélevé dans les cuves de la raffinerie de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) à Zawayia, à 40 km à l’ouest de Tripoli.

D’une qualité destinée aux navires et d’une valeur environ 40% inférieure au marché officiel, il était mélangé et distribué en Europe au marché noir et dans des stations service, en utilisant de faux documents.

Selon la GDF, ce trafic a aussi permis de générer une fraude à la TVA se montant à 11 millions d’euros.

Le tribunal de Catane a émis mercredi plusieurs mandats d’arrêt, frappant notamment le patron de la principale société italienne impliquée, un intermédiaire italien soupçonné de liens mafieux, deux Maltais et deux Libyens.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ