L’Union européenne met fin à la fondue dans les télécabines suisses

Par Léonard Plantain
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

En lien avec les politiques de l’Union européenne (UE), l’Office fédéral des transports (OFT) vient d’interdire la dégustation de fondue au fromage dans les téléphériques en Suisse. Une incompréhension pour les exploitants, qui comptent se battre pour obtenir gain de cause.

Déguster une savoureuse fondue au fromage dans une télécabine avec une vue imprenable sur les sommets enneigés, c’est une activité qui attire un public de plus en plus grand depuis plusieurs saisons. C’est également une aubaine pour les exploitants, notamment quand les pistes de ski sont fermées. Cependant, ce n’est désormais plus possible.

En cause : une réglementation stricte qui trouve son origine à Bruxelles, au sein de l’Union européenne (UE). En effet, ces derniers temps, les exploitants de téléphériques suisses ont vu leurs boîtes aux lettres s’engorger de courrier, a rapporté Microsoft Start. Des courriers provenant des bureaux de l’Office fédéral des transports (OFT) et indiquant que de telles excursions gourmandes en hauteur n’ont jamais été officiellement autorisées.

En conséquence : « Est interdite toute activité comportant des flammes ouvertes à bord de cabines de téléphériques fermées, tout comme les transports de gaz et de liquides inflammables pendant le transport de passagers », a déclaré l’OFT, en ajoutant que des contrôles seront effectués à cet égard.

À noter que ce revirement soudain de l’OFT n’est pas dû au hasard, mais est lié aux politiques de l’UE. En effet, il y a quelques années, des recommandations de sécurité concernant la protection contre les incendies dans les téléphériques avaient été émises pour l’Europe. Des recommandations qui sont ensuite devenues la norme dans l’UE, et que la Suisse a également fini par adopter.

Du côté des exploitants des télécabines, cette interdiction laisse un goût amer : « La décision est regrettable pour toute la branche, car l’offre connaît un véritable succès auprès des hôtes », a déclaré Roman Rogenmoser, CEO de la société touristique de Grächen.

Depuis, l’Association suisse des remontées mécaniques se bat pour trouver une solution. Quant à l’OFT, ce dernier ne ferme pas la porte et reste même optimiste : « Les circonstances dans lesquelles de telles offres sont autorisées dans les cabines de téléphériques font l’objet de discussions. Rien n’a encore été décidé », a indiqué Michael Müller, porte-parole de l’OFT. Aux dernières nouvelles, les réchauds à fondue électriques seraient envisagés comme alternative, de quoi rassurer chacun.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ