Loire-Atlantique : ils sauvent une retraitée qui vient de faire un malaise pendant sa promenade

Par Séraphin Parmentier
29 juin 2020
Mis à jour: 29 juin 2020

Grâce à l’intervention de deux passants, une retraitée qui venait de faire un malaise a pu avoir la vie sauve.

Il y a environ six mois, Nadine Denigaud, une habitante du lieu-dit La Sencie à Donges (Loire-Atlantique) a été victime d’un malaise pendant qu’elle se promenait avec Annick Ollivaud, une de ses amies. La retraitée sera secourue par deux personnes qui passaient à proximité.

Le dimanche 28 juin, Mme Denigaud a réuni son amie et ses deux sauveteurs chez elle afin d’évoquer l’accident dont elle a fait l’objet.

« Depuis que nous sommes en retraite, nous marchons avec Nadine, tous les lundis sur le remblai. Ce jour-là, nous marchions d’un bon pas en discutant et subitement, j’ai juste le temps de tourner la tête pour voir mon amie s’effondrer sur la chaussée. Totalement paniquée, je lui tapote les joues. Elle semble revenir puis retombe inanimée. Sous le choc, je gesticule pour faire arrêter des voitures qui la contournent et poursuivent leur route. Enfin, une jeune femme, Marie Angevin arrête sa voiture et vient me porter assistance. Voyant ma détresse, elle prend les choses en main, appelle le 18. Mon amie est toujours inerte », explique Mme Ollivaud dans les colonnes de Ouest-France.

« Je prends le pouls de Nadine. Je ne sens rien. Je me fais aider par une joggeuse qui prend le téléphone pendant que je tente d’arrêter la circulation et d’empêcher les badauds d’approcher. Puis, un ange est tombé du ciel ! Denis, qui sait pratiquer le massage cardiaque et qui passe aussitôt à l’action », poursuit Marie Angevin.

Denis Bourouff parviendra à ranimer la victime par trois fois avant que son cœur ne s’arrête à nouveau de battre dans le camion du Samu.

« Je restais près d’Annick pour la réconforter car j’ai vécu cette situation de témoin du malaise d’un proche. On a besoin de soutien moral ! » ajoute Marie Angevin.

« C’était important pour moi de la voir vivante. Depuis, je me suis inscrite pour être SST (Sauveteur secouriste du travail) à mon travail. Comme Denis, nous devrions tous être capable de pratiquer les gestes qui sauvent », souligne la jeune femme.

« C’est une belle histoire car Marie et Denis ont été les bonnes personnes présentes au bon moment, au bon endroit ! » conclut Annick Ollivaud avec émotion.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ