Loire : il tente d’arrêter un voleur de sac à main dans un train, il est roué de coups et poignardé par deux passagers

Par Séraphin Parmentier
10 janvier 2020 Mis à jour: 10 janvier 2020

Après avoir poursuivi un homme qui venait de dérober le sac à main d’une femme dans un train, la victime a été sauvagement agressée par deux autres passagers.  

Les faits ont eu lieu dans la soirée du lundi 6 janvier. Vers 20h30, une femme est victime d’un vol à l’arraché dans le TER entre Saint-Chamond et Saint-Étienne.

Le voleur profite de l’arrêt de la rame pour sauter du train et prendre la fuite. Un passager se lance alors à ses trousses sans parvenir à le rattraper.

Il remonte ensuite dans le train et se trouve pris à partie par deux individus qui cherchent d’abord à l’intimider.

La situation s’envenime et le passager reçoit des coups de poing avant d’être poignardé au niveau du bras au moment où le train arrive en gare de Châteaucreux, à Saint-Étienne.

Les portes de la rame s’ouvrent et les agresseurs prennent la fuite à leur tour, tandis que les policiers en faction dans la gare les prennent en chasse.

Selon Le Progrès, l’un des deux hommes percute un poteau sur le quai de la gare pendant sa course. Il se relève et frappe violemment les policiers qui viennent d’arriver à sa hauteur.

Son acolyte finit également par être rattrapé alors qu’il tente de se débarrasser de son arme. Les deux malfrats seront ensuite évacués vers le commissariat de Saint-Étienne.

Les deux agresseurs incarcérés dans l’attente de leur procès

Âgé de 21 ans, le premier suspect est domicilié dans la cité stéphanoise. Son compère est un ressortissant guinéen résidant à Feurs, une commune d’environ 8000 habitants située à une quarantaine de kilomètres au nord de Saint-Étienne.

Les deux hommes ont été placés en détention provisoire en attendant d’être jugés pour « vol en réunion, violence avec arme et rébellion » par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

L’auteur du vol du sac à main n’a pas encore été interpellé.

RECOMMANDÉ