Loire : Jon, le lion squelettique et maltraité, reprend du poil de la bête au refuge de Tonga terre d’accueil

Par Nathalie Dieul
4 juillet 2020
Mis à jour: 4 juillet 2020

Jon a été maltraité dans un cirque pendant des années. Ce lion a été saisi par l’Office français de la biodiversité le 5 juin, alors que le cirque stationnait dans l’Eure. Son état de santé était tellement grave qu’on ne savait pas s’il survivrait. Un mois plus tard, il va déjà beaucoup mieux.

L’Association One Voice a confié le lion squelettique au refuge Tonga terre d’accueil qui le dorlote. Après avoir repris 20 kg en l’espace de 18 jours, il a pu subir une première opération dès le 18 juin. Une autre intervention est à prévoir afin de remédier à son problème de dentition, indique France 3, qui est allée prendre des nouvelles de l’animal.

« C’est le premier animal que l’on récupère, qui est dans un tel mauvais état. À tel point que je pensais qu’il ne lui restait que quelques jours à vivre », reconnaît Jean-Christophe Gérard, vétérinaire de Tonga terre d’accueil.

Un poids de 116 kg, presque la moitié de ce qu’il aurait dû peser, une dentition dans un état catastrophique, sans compter les marques, cicatrices, blessures un peu partout et le fait qu’il a été dégriffé malgré l’interdiction par loi depuis 2006 : l’état de santé du lion n’était vraiment pas bon.

Heureusement, Jon va beaucoup mieux aujourd’hui. « Il continue de prendre du poids et commence à retrouver une morphologie normale ainsi que de l’énergie », assure le vétérinaire.

L’opération qui a permis de trouver le lion squelettique dans un cirque de passage dans l’Eure « visait à vérifier les conditions réglementaires de détention des lions », explique la préfecture du département, dans un communiqué datant du 10 juin, rapporté par La Dépêche. « Après avoir constaté que le cirque détenait cinq lions alors qu’il ne disposait d’autorisations que pour quatre, un animal a été saisi. »

Cela faisait pourtant depuis le mois d’octobre 2018 que One Voice avait porté plainte pour actes de cruauté et irrégularité administrative de possession de lion.

L’Association déplore également que lors d’une inspection en date du 27 avril 2020, les inspecteurs vétérinaires de la préfecture de l’Eure « n’ont pas remarqué l’état déplorable des animaux et notamment du lion, et pire, ont conclu à leur ‘apparente bonne santé' ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ