Loiret : un important site gaulois découvert à Artenay

Par Léonard Plantain
24 juin 2021
Mis à jour: 24 juin 2021

Dans le Loiret, un important et vaste complexe rural gaulois et deux fragments rares de statues ont été découverts lors de fouilles débutées en mars à Artenay. Des vestiges néolithiques ont également été retrouvés dans le sol.

À Artenay dans le Loiret, une découverte exceptionnelle a mis en lumière un vaste complexe rural gaulois lors de fouilles débutées en mars. Depuis, les archéologues de l’Inrap, l’Institut national de recherches archéologiques, sont sur le pont et continuent de fouiller ce site exceptionnel datant du 2e et 1er siècles avant Jésus-Christ, a rapporté France Bleu.

Sur place, on peut voir deux très vastes ensembles délimités par des fossés, pour certains profonds de 3 mètres et larges de 8 mètres pour d’autres, qui pourraient correspondre à des habitations et des bâtiments agricoles, avec des greniers, des étables, des hangars ou encore des caves et des puits, selon les archéologues.

En fouillant, l’équipe a également mis la main sur de la céramique, des outils artisanaux et des armes. Des objets qui correspondraient à un certain niveau de richesse. Le ou les propriétaires de ces deux « fermes » pourraient avoir eu un rang important, selon les spécialistes, qui vont désormais analyser tous les objets découverts.

Pendant leurs recherches, les archéologues ont aussi découvert deux sépultures d’époque néolithique, datées entre 5 500 et 3 700 avant notre ère. « Elles sont très rares dans la région », a expliqué Jean-Philippe Gay, le responsable du site. Sur l’une d’elles, on peut voir un défunt en position fléchie, tenant un bois de cerf. Sous son crâne, ils ont trouvé une hache polie dans un silex blanc, un outil que l’on ne trouve pas ordinairement dans les tombes, a rapporté France Bleu.

Parmi les autres découvertes, il y a aussi celle de fragments statuaires : sur l’un des deux, on aperçoit un personnage sculpté, avec les mains placées sur le ventre, et un bras orné d’un bracelet torsadé. Dans son dos, deux cervidés s’affrontent. La statue est brisée. Un second élément en terre cuite a également été trouvé, représentant un personnage barbu avec des yeux et des oreilles soulignées.

Débutées en mars, les fouilles devraient se terminer fin juillet, pour ensuite laisser place à des travaux. En effet, un pôle routier doit être construit, sur les anciens vestiges.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ