Nathalie Loiseau critique le positionnement « très très très à droite » de Bellamy

14 mai 2019
Mis à jour: 18 mai 2019

Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les européennes, a critiqué mardi le positionnement « très très très à droite » de François-Xavier Bellamy (LR) et a dénoncé la position des Républicains sur le cas Viktor Orban.

« Nous avons débattu ensemble, j’ai été frappé de le voir très très très à droite sur l’ensemble de son discours », a accusé sur Cnews l’ancienne ministre des Affaires européennes au lendemain de son échange avec le professeur de philosophie à l’Institut Montaigne.

« J’ai lu Marion Maréchal-Le Pen disant qu’elle serait prête à travailler avec Monsieur Bellamy, parce qu’elle se sentait en accord avec lui. Ce que j’ai entendu hier ne l’a pas contredite », a-t-elle ajouté. Mme Loiseau a aussi dénoncé l’attitude de la droite vis-à-vis du Premier ministre hongrois Viktor Orban qui s’oppose dans son pays à la politique migratoire européenne et défend une société davantage basée sur la culture et la nation hongroise.

La formation politique de Viktor Orban, le Fidesz, siège au Parlement européen aux côtés des Républicains, au sein du Parti populaire européen (PPE). À moins de deux semaines du scrutin du 26 mai, le ton est monté très nettement ces derniers jours entre LREM et LR qui tentent tous deux de capter l’électorat de centre-droit et séduire les seniors.

Outre les passes d’armes répétées entre Mme Loiseau et M. Bellamy, Edouard Philippe, ex-LR, s’est fendu dimanche dans le Figaro d’une charge contre « la droite du Trocadéro ». Le Premier ministre n’habite plus « rive droite » a répliqué lundi soir le président des Républicains Laurent Wauquiez.

Epoch Times.fr avec AFP

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ