L’OMS met le réseau hospitalier mondial en alerte, réagissant face à un nouveau coronavirus en Chine

Par La Gran Epoca
15 janvier 2020 Mis à jour: 24 janvier 2020

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué mardi que des mesures de prévention ont été mises en place dans les hôpitaux du monde entier en guise d’intervention face à un nouveau coronavirus en Chine, alors que plus de 40 cas avaient été enregistrés dans la ville de Wuhan (centre) et que le premier décès a été signalé le 11 janvier.

« Nous nous sommes préparés à d’hypothétiques infections de masse, de sorte que des mesures de prévention et de lutte contre les infections ont été prises pour que les hôpitaux du monde entier appliquent les précautions habituelles », a déclaré la directrice par intérim du département des maladies émergentes de l’OMS, Maria Van Kerkhove.

L’experte a souligné la possibilité qu’il y ait eu une certaine contagion entre les humains, en particulier entre les membres d’une même famille (bien que cela n’ait pas encore été prouvé), et a souligné que le nouveau coronavirus est similaire à d’autres qui sont apparus ces dernières années, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ou le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

« L’expérience avec le SRAS et le MERS nous a préparés à cela, la communauté mondiale prend des mesures préventives, et tous les systèmes sont prêts à être activés », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

L’alerte au nouveau virus, qui proviendrait d’un marché aux poissons de Wuhan, a été renforcée lorsqu’un premier cas a été signalé en dehors de la Chine (un Thaïlandais qui s’était rendu dans cette ville sur les rives du Yangtsé), bien que jusqu’à présent l’OMS n’ait pas émis d’alerte aux visiteurs de cet endroit ni mis en place un comité d’urgence.

Sur les 41 cas confirmés en Chine, six sont dans un état grave mais sept ont déjà été libérés, a déclaré le porte-parole de l’OMS Tarik Jasarevic.

Le porte-parole a expliqué que les laboratoires chinois ont déjà séquencé le génome du coronavirus et ont fourni ces données à la communauté sanitaire mondiale pour aider au diagnostic des cas possibles à l’extérieur du pays.

Les autorités sanitaires chinoises surveillent également la santé de plus de 700 personnes qui sont entrées en contact avec les patients, y compris les travailleurs des hôpitaux et autres établissements de santé, bien qu’aucun nouveau cas n’ait été détecté depuis le 3 janvier, à l’exception de celui qui a été diagnostiqué en Thaïlande.

Les signes et symptômes du nouveau coronavirus sont dans de nombreux cas similaires à ceux d’un rhume, mais peuvent être accompagnés de fièvre et de fatigue, de toux sèche et de dyspnée (difficulté à respirer).

RECOMMANDÉ