l’ONU envoie un premier convoi d’aide à Deir Ezzor

15 septembre 2017 Mis à jour: 15 septembre 2017

Un premier convoi routier d’aide humanitaire est entré dans la ville syrienne de Deir Ezzor, enclave gouvernementale où l’armée syrienne a brisé la semaine dernière le siège du groupe terroriste État islamique (EI), a annoncé l’ONU vendredi.

Des camions transportant des « articles essentiels qui permettent de sauver des vies », comme de la farine, des aliments en conserve et des articles liés à la santé maternelle, ont pu atteindre Deir Ezzor jeudi, a déclaré un porte-parole de l’ONU, Jens Laerke, à Genève.

Cette assistance fournie par les Nations unies permettra de venir en aide à quelque 15.000 familles.

« Il s’agit de la première aide de l’ONU acheminée par la route à Deir Ezzor depuis que la ville a été reprise », a affirmé le porte-parole lors d’un point de presse.

Ce n’est pas la première aide que reçoivent les habitants de Deir Ezzor depuis la fin du siège. Des camions de l’organisation Syrian Trade Association étaient déjà entrés dans la ville la semaine dernière.

Tout au long du siège, les quelque 100.000 habitants installés dans les quartiers gouvernementaux de Deir Ezzor ont survécu grâce aux aides larguées depuis des hélicoptères par le gouvernement syrien et depuis des avions par l’ONU.

Au total, l’ONU a réussi 309 largages d’aide sur Deir Ezzor durant le siège, a précisé Jens Laerke.

Plus de 330.000 personnes, dont quelque 100.000 civils, ont été tuées depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Déclenché en mars 2011 avec des manifestations pacifiques contre le régime du président syrien Bachar al-Assad, le conflit syrien s’est mué en une guerre sanglante qui a aussi provoqué des destructions massives et le déplacement de plus de la moitié de la population.

RECOMMANDÉ