L’ONU met en garde contre une « guerre totale » entre Israël et les Palestiniens après l’effondrement d’un immeuble résidentiel

Par Jack Phillips
14 mai 2021
Mis à jour: 14 mai 2021

Israël a effectué des centaines de frappes aériennes à Gaza mercredi après que des militants palestiniens ont tiré des roquettes sur Tel Aviv et Beersheba, selon les Forces de défense israéliennes (FDI), au milieu de vidéos montrant l’effondrement d’une tour résidentielle de 13 étages à Gaza, tandis qu’un envoyé des Nations unies a mis en garde contre l’éclatement d’un conflit à grande échelle.

« Les terroristes de Gaza tirent un barrage de roquettes sur le sud d’Israël », a écrit l’armée israélienne sur Twitter mercredi matin.

Dans des tweets ultérieurs, les FDI ont confirmé qu’elles avaient visé une multitude de cibles du Hamas, y compris « des escouades du Hamas utilisant des missiles antichars » et ont posté une vidéo lorsque les forces israéliennes ont frappé « une escouade terroriste se préparant à lancer un drone explosif depuis Gaza vers Israël ».

En poursuivant : « Nous venons de frapper un lance-roquettes du Hamas qui se préparait à tirer 10 roquettes sur des familles et des maisons israéliennes dans les villes d’Ashdod et d’Ashkelon. Les FDI continuent de déjouer les escadrons terroristes et les tirs de roquettes en provenance de Gaza. »

Des responsables de Gaza ont déclaré à l’agence de presse Reuters qu’au moins 49 personnes avaient été tuées à Gaza après le début du conflit lundi. Six Israéliens ont été tués, ont ajouté les responsables.

Tor Wennesland, envoyé des Nations unies au Moyen-Orient, a quant à lui prévenu sur Twitter que les deux parties devaient cesser immédiatement les combats, avertissant qu’une « guerre totale » pourrait éclater.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré que les forces du pays avaient attaqué « plusieurs centaines de cibles » et tué des agents supérieurs du Hamas à Gaza.

« L’armée israélienne continuera d’attaquer et instaurera un calme complet et durable », a déclaré M. Gantz aux journalistes mercredi, rapporte Reuters. « Ce n’est que lorsque nous aurons atteint cet objectif que nous pourrons parler de calmer les choses. Pour l’instant, il n’y a pas de date de fin. »

Mardi, un immeuble de plusieurs étages s’est effondré à Gaza après qu’Israël a demandé aux résidents d’évacuer. Un autre bâtiment a été endommagé par des frappes aériennes, selon Reuters.

Une vidéo mise en ligne montre le bâtiment, une tour résidentielle de 13 étages, croulant sous son propre poids au milieu des explosions. Aucune victime n’a été signalée.

Mercredi, des responsables des FDI ont déclaré qu’ils s’attendaient à de nouveaux tirs de roquettes du Hamas, longtemps désigné comme un groupe terroriste par le ministère des Affaires étrangères américain, après que six commandants du Hamas ont été tués, selon le Times of Israel.

Une épaisse fumée et des flammes s’élèvent de la tour Al-Sharouk alors qu’elle s’effondre après avoir été touchée par une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 12 mai 2021. (Qusay Dawud/AFP via Getty Images)

« Nous avons éliminé des commandants supérieurs du Hamas et ce n’est que le début », a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, cité par le journal. « Nous allons leur infliger des coups dont ils ne pourraient même pas rêver. »

Le Hamas, quant à lui, a déclaré aux médias qu’il avait tiré 210 roquettes sur Beersheba et Tel Aviv au cours de la nuit en réponse aux frappes aériennes des FDI, notamment celles sur l’immeuble-tour de Gaza qui s’est effondré.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ