L’Oregon promeut un programme de formation des enseignants pour « démanteler le racisme dans les mathématiques »

Par GQ Pan
17 février 2021
Mis à jour: 17 février 2021

Le ministère de l’Éducation de l’Oregon promeut un programme de formation qui proposera une boîte à outils pour aider les enseignants à « développer une pratique mathématique antiraciste ».

Comme indiqué dans un bulletin d’information envoyé par le ministère, les enseignants du collège sont encouragés à s’inscrire à un cours du 21 février intitulé « A Pathway to Equitable Math Instruction » (une voie vers un enseignement des mathématiques équitable), qui, selon eux, est conçu pour les aider à utiliser « des outils clés pour une mobilisation [et] des stratégies pour améliorer les résultats équitables pour les élèves afro-américains, multilingues et dont la culture est principalement latino-américaine ».

Selon la boîte à outils, l’un des moyens d’atteindre cet objectif est de « visualiser les caractéristiques toxiques de la culture de la suprématie blanche en ce qui concerne les mathématiques ». Les présumées « caractéristiques toxiques » comprennent, entre autres, l’accent mis sur l’obtention de la bonne réponse, l’obligation pour les étudiants de montrer leur travail, et le fait que les enseignants « traitent les erreurs comme des problèmes en les assimilant à des fautes ».

« Soutenir l’idée qu’il y a toujours des bonnes et des mauvaises réponses perpétue l’objectivité ainsi que la crainte d’un conflit ouvert », indique la boîte à outils en référence à l’accent mis sur l’obtention de la bonne réponse. Il est plutôt recommandé aux enseignants de demander aux élèves de « trouver au moins deux réponses » qui pourraient résoudre le problème, et de contester les questions des tests standardisés en justifiant d’autres réponses à part la bonne en « décortiquant les hypothèses qui sont faites dans le problème ».

Les enseignants doivent également apprendre à « distinguer entre une erreur et un malentendu », car « la culture de la suprématie blanche se manifeste dans les classes de mathématiques lorsqu’il s’agit de traiter les erreurs », selon la boîte à outils.

Le kit d’outils est lié à un manuel intitulé Dismantling Racism (démanteler le racisme) pour référence. Le manuel identifie également la croyance en l’objectivité comme une caractéristique de la suprématie blanche, affirmant qu’il est raciste de croire qu’il existe une chose telle que l’objectivité ou la neutralité, et qu’il faut « supposer que tout le monde a un point valable ».

Il n’est pas clair dans quelle mesure les enseignants sont censés intégrer le manuel dans leur enseignement. Une section du manuel affirme que « seuls les Blancs peuvent être racistes dans notre société, car seuls les Blancs en tant que groupe ont ce pouvoir ».

Le bulletin d’information a attiré l’attention des médias au milieu d’un débat animé sur la théorie raciale critique (CRT), et son rôle dans les institutions sociales et culturelles américaines. Issue de l’école marxiste européenne de la théorie critique, la CRT qualifie les fondements mêmes du système américain, tels que le rationalisme, le droit constitutionnel et le raisonnement juridique, d’outils d’oppression raciale.

L’année dernière, le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines, qui fait partie de l’Institut Smithsonian financé par les contribuables, a été la cible de critiques à cause d’une exposition sur la « blancheur ». Le musée a suggéré que la valorisation de choses telles que « la famille nucléaire », « la pensée objective, rationnelle et linéaire » et « un calendrier rigide » sont des manifestations de la soi-disant culture blanche.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ