Lorraine, Aube, Marne, la mystérieuse épidémie de démangeaisons se propage

Par Léonard Plantain
26 juin 2021
Mis à jour: 26 juin 2021

Face à l’afflux de patients victimes de fortes démangeaisons, de nombreuses pharmacies et de nombreux médecins sont de plus en plus sollicités en ce début d’été, notamment en région Lorraine et dans les départements de l’Aube et de la Marne. Mais d’où viennent toutes ces démangeaisons qui apparaissaient depuis plusieurs jours ?

C’est une question que beaucoup se posent, depuis qu’une mystérieuse épidémie de démangeaison se propage dans le Grand-Est. Selon certains spécialistes, la cause pourrait être une poussée en force de chenilles processionnaires, des insectes aux poils urticants qui se développent à grande vitesse dans les arbres et espaces verts de l’est de la France. Elles sont d’ailleurs particulièrement présentes cet été en Lorraine, obligeant des communes à mettre en place des campagnes pour les éradiquer, a rapporté Lorraine actu.

Néanmoins, selon la Pr Anne-Claire Bursztejn, chef du Pôle dermatologie du CHRU de Nancy, les chenilles ne seraient pas les seules causes de ces démangeaisons soudaines. « Je ne crois pas du tout aux chenilles processionnaires. Pour dire les choses très clairement, je ne sais pas très bien ce qu’il se passe et je ne suis pas sûre que quelqu’un puisse réellement répondre à cette question. Ce que je constate, c’est que la plupart de ces lésions ne sont pas urticariennes. Elles ne peuvent pas être provoquées par des chenilles. Quand il y a un problème de chenilles, on voit des lésions urticariennes qui siègent essentiellement sur les zones découvertes du corps », a-t-elle déclaré, selon L’Est républicain qui a publié son témoignage.

Par ailleurs, selon elle, certains patients ont également été touchés sans forcément se rendre en forêt ou dans des espaces verts. Pour l’experte du CHRU de Nancy, « l’aoûtat pourrait être une hypothèse plausible, parce qu’on a des piqûres sur des zones où il fait assez chaud, dans les plis, sur la zone de la ceinture. Je pense que ça pourrait être des insectes piqueurs qui se sont manifestés quand il a fait très chaud et humide », a-t-elle indiqué, estimant qu’un insecte « qui injecte un anticoagulant » serait est à l’origine de cette vague de démangeaisons.

Mais malgré tout, « rien n’est absolument certain », a-t-elle précisé. En attendant, des investigations sont toujours en cours pour expliquer cette mystérieuse épidémie de piqures sur des zones du corps à la fois couvertes ou non par des vêtements. Une vague qui touche autant la Lorraine que le département de l’Aude et de la Marne, a rapporté France 3 Régions.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ