Quand Whitney Houston chantait l’hymne national lors d’un match de football américain en 1991

27 septembre 2017
Mis à jour: 27 septembre 2017

Alors qu’un début s’installe aux États-Unis entre la National Football League (NFL) et le président Trump, cette image d’unité autour de Whitney Houston chantant l’hymne national en 1991, montre le visage d’une Amérique unie.

En 1991, Whitney Houston chantait l’hymne national à l’ouverture du Super Bowl XXV à Tampa, en Floride.

Son interprétation de l’hymne était accompagnée par l’orchestre de Floride. La guerre du Golfe avait commencé peu de temps avant. Les militaires avaient été fiers d’assister à sa performance et des avions de combat F-16, d’une base de l’armée de l’air américaine voisine, étaient passés au-dessus du stade – montrant le visage d’une Amérique unifiée.

« Le pays voulait que quelque chose nous rassemble, tous en même temps. L’hymne national chanté à ce moment là était ce quelque chose. Il a galvanisé l’Amérique », a déclaré Jim Steeg, directeur de la NFL, via USA Today.

« Elle m’a fait pleurer », déclare Steve Tasker, une star des équipes de Buffalo Bills à l’époque. « Et il n’y avait pas un œil sec à la maison. »

La performance de Whitney Houston a été mémorable non seulement pour l’atmosphère présente au Tampa Stadium cette nuit-là, mais aussi avec la performance spectaculaire qu’elle a tenue, ainsi que celle des nombreux artistes qui y ont participé. La performance a été remarquée par l’interprétation de Whitney Houston et de son équipe. C’était une prise unique sur un morceau connu par tous les Américains et qui a inspiré beaucoup de nouvelles interprétations depuis.

Même Norman Schwarzkopf, le commandant des forces américaines dans le golfe persique à l’époque, a pu entendre Whitney Houston chanter. « J’ai été touché très, très profondément », a-t-il déclaré après avoir finalement pu obtenir une copie de la diffusion dans sa base d’outre-mer.

Selon People, Whitney Houston s’est inspirée de la version de Marvin Gaye de The Star Spangled Banner au All-Star Game de la NBA de 1983.

Whitney Houston a travaillé avec son directeur musical, Ricky Minor, pour créer quelque chose d’unique. Sa version a perfectionné les variations que Marvin Gaye avait utilisées dans sa chanson, tout en les mélangeant à un son plus traditionnel. Les changements cosmétiques majeurs apportés à la chanson telle qu’elle était chantée à l’origine, comprenaient le ralentissement de la mélodie pour permettre plus de temps à l’expression vocale.

La nouvelle version a impressionné de nombreux fonctionnaires de la NFL, mais certains ont estimé que c’était trop différent de la chanson originale classique.

Un débat s’installe aux États-Unis autour de l’hymne national
La haute estime des gens pour l’interprétation de The Star Spangled Banner et l’atmosphère entourant l’hymne national chanté avant les matchs de football a pris un autre tournant récemment.

Cela a commencé par le joueur de football américain Colin Kaepernick qui a refusé de chanter l’hymne national américain pour protester contre la «brutalité policière», en s’asseyant sur un banc. Cela a entraîné une condamnation générale. Puis, sa protestation a été suivie par d’autres acteurs du football qui ont commencé à poser un genou à terre pendant l’hymne.

Cela suscite actuellement un large débat aux États-Unis.

Après que le président Donald Trump a critiqué cette protestation lors d’un rassemblement en Alabama, la tendance a explosé, avec des équipes de football entières à genoux, y compris les entraîneurs et les propriétaires de clubs. Le commissaire de la NFL s’est également impliqué, approuvant les protestations à tendance politique du monde du football à l’avant match.

Version originale

RECOMMANDÉ