Lot-et-Garonne : verbalisé en rentrant de sa journée de travail sur son tracteur, un agriculteur refuse de payer

Par Séraphin Parmentier
28 avril 2020
Mis à jour: 28 avril 2020

Parti travailler sans attestation de déplacement dérogatoire, un entrepreneur agricole a décidé de contester le procès-verbal dressé à son encontre.

Les faits ont eu lieu le 8 avril à Villeneuve-sur-Lot, une commune de plus de 22 000 habitants située à une trentaine de kilomètres au nord d’Agen.

Ce jour-là, Patrick Maurial, un entrepreneur de travaux agricoles local, rentre de sa journée de travail sur son tracteur avec son fils lorsqu’il tombe nez à nez avec les forces de l’ordre.

Contrôlé dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, il est verbalisé à hauteur de 135 euros pour défaut d’attestation de déplacement dérogatoire. Un contrôle qui donnera lieu à un vif échange entre M. Maurial et les fonctionnaires de police.

Plus de quinze jours après les faits, le président des Entrepreneurs agricoles du Lot-et-Garonne ne décolère pas.

« Je me suis énervé, je leur ai dit que je bossais… Je n’ai jamais pris la peine d’avoir une attestation, et je continuerai ainsi. Ils peuvent me verbaliser encore, je ne paierai jamais. Ils peuvent même me mettre en garde à vue s’ils veulent », explique-t-il dans les colonnes de Sud Ouest.

 J’ai envoyé déjà ma contestation liée à ce PV et j’ai même écrit à la sous-préfète que je connais », conclut M. Maurial.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ