Lot : hécatombe chez les hirondelles, piégées par l’arrivée soudaine du froid

Par Nathalie Dieul
15 octobre 2020
Mis à jour: 15 octobre 2020

Les oiseaux migrateurs comme les hirondelles ont été pris au piège par l’arrivée soudaine du froid dans le Lot. Trempées par la pluie et transies de froid, de nombreuses hirondelles ont succombé à la chute de 15 °C de la température arrivée du jour au lendemain.

« Depuis deux semaines, de nombreuses personnes ont retrouvé des oiseaux morts, plus d’une centaine dans le département », explique au Parisien Stéphanie Plaga Lemanski, la directrice de la LPO du Lot.

« Bloquées par la pluie ou épuisées par le froid et les vents violents », les hirondelles se sont retrouvées prises au piège. Du jour au lendemain, alors que le temps était doux pendant presque tout le mois de septembre, le mercure a chuté de 15 °C et les insectes se sont fait rares, ce qui a empêché les oiseaux migrateurs de se nourrir correctement.

Dès le début octobre, un ornithologue a constaté que bon nombre d’hirondelles étaient bloquées dans leur migration au Lac de Bannac entre le Lot et l’Aveyron à cause de la pluie discontinue, indique Stéphanie Plaga Lemanski à La Dépêche.

Les hirondelles font partie d’une espèce protégée qui connaît une baisse de la population.

Si vous voyez des hirondelles en difficulté, vous pouvez les recueillir pour les réchauffer, mais pas n’importe comment. « Attention, ce sont des oiseaux fragiles, on doit les saisir très délicatement, en les attrapant à une ou deux mains et en plaquant les ailes comme si on manipulait un petit chaton », recommande la directrice de la LPO du Lot.

Les oiseaux recueillis peuvent être déposés dans des boîtes à chaussure percées de trous d’aération, dans lesquelles on devrait mettre une bouillotte enveloppée d’un tissu. On peut placer plusieurs hirondelles dans la même boîte pour qu’elles se réchauffent entre elles, et surtout ne pas oublier de bien fermer la boîte pour qu’elles ne s’envolent pas dans la maison.

N’hésitez pas à contacter la LPO pour recevoir davantage de conseils ou si vous estimez que les oiseaux ont besoin d’une prise en charge, ainsi que pour informer l’association au sujet des oiseaux trouvés affaiblis ou morts (lieu, date, etc) : lot@lpo.fr ou 05 65 22 28 12.

FOCUS SUR LA CHINE – ETAC : lutter contre le prélèvement forcé d’organes

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ