Le loup du refuge des Deux-Sèvres capturé vivant a dû être euthanasié

Par Léonard Plantain
25 décembre 2020
Mis à jour: 25 décembre 2020

Ce mardi 22 décembre, le dernier des trois loups échappés du refuge des Deux-Sèvres, qui avait été capturé vivant, a dû être euthanasié. Une triste nouvelle pour le refuge qui pensait avoir réussi à en sauver au moins un.

Le 17 décembre, le dernier des loups fugitifs avait été capturé vivant par les propriétaires du Sanctuaire des loups. Cependant, après l’avoir endormi au moyen d’une flèche anesthésiante, les responsables du refuge ont découvert qu’il était grièvement blessé aux pattes.

Après examen, ils ont dû se résigner, car l’animal présentait des blessures irréversibles, relate France 3 Poitou-Charentes. Ce dernier a donc été euthanasié.

Selon Béatrice Gérardot, la propriétaire du Sanctuaire : « On a pris la lourde décision, avec un chagrin immense, de mettre fin à ses jours, on ne pouvait pas l’amputer, il serait mort d’une gangrène de toute façon. »

De plus, « il n’aurait pas pu se déplacer correctement et le loup dans son enclos avec son frère et son père aurait très certainement été malmené, il aurait été malheureux toute sa vie », déplore-t-elle.

Pour la suite, les responsables du Sanctuaire des loups doivent remettre leur site en conformité et terminer leurs travaux. Pour rappel, le Sanctuaire avait été touché par les intempéries du mois d’octobre, permettant à 3 loups de s’échapper.

Une enquête est également toujours en cours pour déterminer si les loups échappés sont à l’origine des attaques de brebis en Charente-Maritime.

Nouvel Horizon – Infiltration mondiale de l’État profond sur l’Occident


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ