L’ours Mischa, utilisé dans des spectacles itinérants à travers la France, est mort

Par Epoch Times
13 novembre 2019 Mis à jour: 13 novembre 2019

L’ours Mischa, qui avait été recueilli très malade le 14 septembre dernier par le zoo-refuge de La Tanière de Nogent-le-Phaye, près de Chartres, est mort mardi. Il avait 22 ans et ne s’est pas réveillé après une anesthésie effectuée pour le soigner.

« On a perdu Mischa, ça vient d’arriver. Tout a pourtant été fait dans les règles de l’art. Il y avait sept vétérinaires, un anesthésiste, un cardiologue et un spécialiste de l’échographie » a déclaré hier Patrick Violas, le fondateur du zoo-refuge.

En septembre dernier, l’ours Mischa avait été placé au refuge de la Tanière (Eure-et-Loir). L’animal était utilisé dans des spectacles itinérants à travers la France, malgré un état de santé inquiétant. Il devait s’asseoir sur une chaise ou avancer sur un ballon.

« Quand il est arrivé, il avait des asticots qui sortaient de son nez et de ses pattes. Il souffrait énormément. On lui a mis en place une assistance respiratoire avec un cocktail d’antibiotiques. Dimanche, on a eu peur de le perdre mais il s’est battu », raconte Patrick Violas.

Alors qu’il avait repris un peu de poil de la bête en passant de 160 kilos, son poids à son arrivée au refuge, à 200 kilos, Mischa n’a pas survécu à une intervention destinée à soigner ses importants problèmes respiratoires. Sous anesthésie, il devait subir, ce mardi, un lavage bronchopulmonaire, l’occasion d’effectuer des prélèvements.

Mais les tumeurs étaient bien plus graves que ne le pensaient les vétérinaires. « Au moment du réveil, il n’y a pas eu de relais avec l’appareil respiratoire », a expliqué le vétérinaire. L’ours ne s’est pas réveillé.

« Il faut que ça serve de leçon, qu’il ne soit pas mort pour rien. Et que ça permette de sortir ses collègues de là-bas », explique-t-il, en larmes, dans une vidéo sur Facebook.

RECOMMANDÉ