Lozère : un veau retrouvé mort et mutilé dans un élevage de Les Bessons

Par Léonard Plantain
12 septembre 2020
Mis à jour: 12 septembre 2020

Mercredi 9 septembre, un éleveur de Les Bessons en Lozère a retrouvé un de ses veaux sans vie et mutilé. Une macabre découverte qui rappelle les mutilations subies ces derniers mois par des chevaux.

C’est dans la matinée qu’un éleveur de la commune de Les Bessons, parti voir son troupeau un peu plus loin dans le massif du Truc de l’Homme, a découvert ce mercredi un de ses veaux mort sur le sol, avec la queue et les oreilles coupées, relate France 3 Régions.

Un acte qui semble d’origine humaine – une des oreilles étant très nettement sectionnée.

Immédiatement, l’éleveur a contacté la gendarmerie et son vétérinaire, qui sont venus constater l’horreur des faits. Au lendemain de la mutilation, des charognards avaient déjà pris le relais. Cependant, les voix de nombreux éleveurs et agriculteurs de Lozère se sont levées pour dénoncer cet acte barbare.

« La profession est dans l’indignation, la colère et l’incompréhension face à de tels actes. Il faut trouver les coupables avant qu’ils ne fassent d’autres victimes », a déclaré Jean-François Maurin, le président de la FDSEA 48 (la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles).

Après cette attaque, l’éleveur de Les Bessons a déposé une plainte, relate Midi libre. Les gendarmes ont également ouvert une enquête.

Pour Vincent bonnet, le président des Jeunes agriculteurs 48 : « Ces actes de cruauté qui s’intensifient sur le territoire sont inacceptables ! Nous demandons à l’État de mettre en place des mesures strictes pour stopper ce carnage ! Au-delà de la souffrance animale, il faut aussi penser aux éleveurs qui ne comptent pas leurs heures pour leurs animaux. »

« Pour nous, c’est choquant ! On a entendu parler de ces mutilations dans les médias nationaux et on s’aperçoit qu’il y a des malades partout ! Nous les éleveurs, on s’améliore de jour en jour sur le bien-être animal et là, c’est terrible ! » dénonce Vincent Bonnet.

Pour conclure, Vincent Bonnet appelle à la vigilance tous les éleveurs afin d’empêcher, si possible, de nouvelles mutilations. Il espère également que les gendarmes trouveront rapidement le ou les coupables, et qu’ils seront fermement jugés pour leurs actes.

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ