L’UNICEF lutte contre le choléra au Yémen

30 juin 2017 Mis à jour: 29 juin 2017

Le Fond des Nations unies pour l’enfance, UNICEF, a envoyé 36 tonnes de ravitaillement au Yémen, dans l’espoir d’éradiquer l’épidémie de choléra qui s’est propagée à 218 000 personnes en deux mois.

L’aide comprenait du matériel médical et des équipements d’épuration de l’eau.

La propagation du choléra est causée par de pauvres conditions d’hygiène et lorsque les égouts s’infiltrent dans l’eau et dans la nourriture. La prévention est le meilleur remède.

La guerre civile a séparé le Yémen depuis deux ans. Le gouvernement soutenu par l’Arabie saoudite fait l’objet d’agression par les rebelles houthistes soutenus par l’Iran. L’épidémie la plus sévère se trouve dans les zones occupées par les houthistes.

Les Yéménites infectés par le choléra attendent un traitement à l’hôpital Sabaeen de Sanaa le 13 juin 2017. (Mohammed Huwais/AFP/Getty Images)

« Le déclenchement de cette épidémie mortelle de choléra est la conséquence directe de deux années de conflits lourds », selon une déclaration commune de l’Organisation mondiale de la santé et de l’UNICEF.

Les deux organisations affirment que l’effondrement des systèmes sanitaires et de santé a privé 14,5 millions de personnes d’eau potable et de son assainissement, ce qui a entraîné une propagation rapide de la maladie. Le pire est que les personnes qui peuvent apporter de l’aide ne sont pas payées.

« On estime que les 30 000 agents de santé locaux dévoués qui jouent le rôle le plus important dans le combat de cette épidémie n’ont pas reçu de salaire pendant 10 mois environ », ont-elles déclaré.

L’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF revendiquent le paiement des salaires et demandent que les groupes belligérants mettent fin au conflit.

Version originale : UNICEF Fighting Cholera in Yemen

RECOMMANDÉ