Lyon : Excédés par les nuisances du bar « Le Togo », les pompiers de la caserne voisine se disent prêts « à faire le ménage »

Par Séraphin Parmentier
24 septembre 2020
Mis à jour: 24 septembre 2020

Las de subir les nuisances et les incivilités des clients d’un bar associatif établi face à leur caserne, des pompiers lyonnais se disent prêts à rétablir l’ordre eux-mêmes si la police n’intervient pas rapidement.

Les soldats du feu de la caserne Rochat sise au 3, rue de la Madeleine, dans le 7e arrondissement de Lyon (Rhône), n’en peuvent plus.

Depuis plusieurs mois, ils affirment en effet faire les frais de nuisances sonores répétées provenant du bar associatif « Le Togo », installé devant les locaux des pompiers.

« On commence à en avoir marre », ont déclaré les soldats du feu aux journalistes de LyonMag. « Les policiers ne se déplacent plus. Personne ne fait rien », ajoutent-ils avec dépit.

Outre le bruit et les cris qui s’échappent du bar associatif, les pompiers se plaignent également des véhicules des clients de l’établissement qui n’hésiteraient pas à se garer en double file et à obstruer l’accès de la sortie de la caserne.

Récemment, le portail de la caserne aurait même été endommagé à la suite d’une bagarre survenue devant le bar.

« Le week-end dernier, une vitre de leur bar a été brisée, alors ‘ils’ sont venus taper à la caserne et estimant qu’on ne répondait pas assez vite, ils ont cassé le portail ! » explique le syndicat SUD SDIS 69 dans un communiqué relayé par Le Progrès.

Les pompiers ont déposé plainte.

Les pompiers prêts à « faire le ménage » si la police n’intervient pas

L’organe syndical a fait part de ses griefs au directeur du Service départemental-métropolitain d’incendie et de secours (SDMIS), l’enjoignant de « faire le nécessaire auprès de son homologue des services de police afin que cette situation puisse être stoppée et retrouver ainsi la sérénité nécessaire ».

Les pompiers de la caserne Rochat ne seraient d’ailleurs pas les seuls à subir les nuisances et les incivilités des pensionnaires du bar « Le Togo », puisque les riverains seraient également affectés.

Désabusés, les soldats du feu envisagent d’ailleurs de prendre eux-mêmes les choses en main si les forces de l’ordre n’interviennent pas dans les plus brefs délais.

« On va aller faire le ménage. S’il faut en venir aux mains, on va en venir aux mains », conclut un pompier cité par LyonMag.

FOCUS SUR LA CHINE – Une série d’explosions à Pékin

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ