Lyon : le maire écolo, absent lors d’une fête chrétienne traditionnelle, pose la première pierre de la mosquée de Gerland

Par Emmanuelle Bourdy
11 septembre 2020
Mis à jour: 11 septembre 2020

Le nouveau maire de Lyon, Grégory Doucet, a boycotté la traditionnelle cérémonie du Vœu des Échevins instaurée en 1643 dans la ville, sous prétexte de « laïcité ». Pourtant, dès le lendemain, il a posé la première pierre de la mosquée de Gerland, se vantant de sa présence sur les réseaux sociaux.

La cérémonie du Vœu des Échevins est une grande tradition catholique qui date de 1643. Très populaire, la célébration a lieu le 8 septembre de chaque année, à la basilique de Fourvière. À l’issue de celle-ci, le maire de Lyon remet un écu symbolique à l’archevêque de la ville.

Cette tradition a été instaurée à la suite de l’épidémie de peste, apportée dans la région en 1628, et qui a tué la moitié des Lyonnais à cette époque. Après une accalmie, le 12 mars 1643, les Échevins ont alors promis, pour conjurer le mal, non seulement d’ériger deux statues de la Vierge mais également de monter chaque année, le 8 septembre lors de la fête de la Nativité de la Vierge, à la messe dite à Fourvière, et d’offrir au sanctuaire un écu d’or et de la cire blanche pour un poids de sept livres.

À partir de cette date et jusqu’en 1789 – date à laquelle la révolution a aboli cet événement  – le pèlerinage annuel a été scrupuleusement accompli. Il est toutefois redevenu une pratique officielle et une coutume dès 1945.

Serait-ce donc un nouveau tournant pour cette tradition avec l’arrivée du maire écologiste ?

En tout cas, sous couvert de vouloir se conformer aux « règles de la laïcité », Grégory Doucet n’a pas souhaité participer à la cérémonie du Vœu des Échevins ce mardi 8 septembre 2020, rapporte Valeurs actuelles. C’est donc le premier maire depuis 1945 à ne pas assister à l’événement.

Son adjointe à la Culture, Nathalie Perrin-Gilbert, opposée à cette tradition depuis longue date, était satisfaite de cette décision. Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, lui avait emboîté le pas en annonçant qu’il n’y assisterait pas non plus. Le maire de Lyon avait toutefois accordé une prise de parole à l’issue de cette cérémonie traditionnelle, mettant en avant l’importance du « dialogue avec chaque communauté religieuse », précise Valeurs actuelles.

En parallèle, dès le lendemain, le maire de Lyon posait la première pierre de la mosquée de Gerland. Fier de sa présence lors de cet événement, Grégory Doucet s’est vanté d’y avoir assisté sur son compte Twitter. Tenant une truelle à la main sur la photo postée sur son compte, il commente : « La liberté de conscience ne devrait plus souffrir d’aucune attaque. L’autorité publique a le devoir de protéger les fidèles qui veulent pratiquer leur religion, comme elle doit protéger ceux qui ne veulent pas pratiquer. Ou qui ne veulent pas croire ».

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ