Lyon : les masques offerts par la Ville font couler beaucoup d’encre chez les citoyens qui oscillent entre indignation et indulgence

Par Emmanuelle Bourdy
14 mai 2020
Mis à jour: 14 mai 2020

Distribuer des masques à tous les Lyonnais est une initiative de la ville de Lyon afin d’accompagner les habitants dans le déconfinement. Mais les masques en question ont fait parler d’eux dès le premier jour de leur distribution, car, au regard de beaucoup, ils ressemblent un peu… à une serpillière !

La distribution de ces masques a débuté le 11 mai, et les habitants étaient invités à venir les retirer dans l’un des quinze points de la ville, après s’être inscrits sur une plateforme. La Ville a préféré passer par des points de distribution plutôt que de les mettre dans les boîtes aux lettres afin d’éviter le gaspillage, certains appartements étant inoccupés. Comme l’affluence était importante, la Ville a débloqué de nouveaux créneaux horaires et ouvert des sites de distribution supplémentaires.

Mais dès le 11 mai, les critiques ont été nombreuses au sujet du look de ces masques de tissu dits « grand public », relate France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Sur Twitter, on peut en effet constater que beaucoup d’internautes raillent l’apparence de ce masque. Une internaute demande : « Les Lyonnais apprécient-ils votre distribution de masques-torchons ? »

Un autre, sur le ton de l’humour, fait allusion à « Thérèse » dans la célèbre comédie des années 80 Le Père Noël est une ordure, en parodiant le moment où Thérèse offre son cadeau de Noël à Pierre. « – Oh une serpillière c’est formidable Thérèse, je suis ravi écoutez.
– non Pierre c’est un masque
– Ah oui ah ben bien sûr ! »

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

D’autres s’indignent carrément : « Voilà ce qui est distribué pour se protéger. Commandés et payés avec l’argent des Lyonnais et des Lyonnaises, l’état des masques est déplorable ! Couper les fils qui dépassent, nous disent-ils. À ce stade, on coupe le masque en entier. » Certains estiment même que ce masque leur fait perdre toute dignité, ou le jugent encore ce don comme un « manque de respect ».

Des internautes sont cependant plus modérés. Ils rappellent que ces masques ont été offerts par la Ville. « Il s’agit des masques provenant des tissages traditionnels de Charlieu, les Lyonnais ont tout simplement omis de lire la notice : il faut les chauffer au fer à repasser pour que l’élastique se rétracte et que le masque prenne la forme du visage ! » dit l’un.

Un autre fait fi du look et voit le bon côté. « L’esthétique n’est peut-être pas sa plus grande qualité. Mais en respectant les consignes, ce masque s’ajuste parfaitement au visage et répond aux normes AFNOR. On a réclamé des masques. La ville de Lyon a su en fournir gratuitement à tous les Lyonnais dès le 11 mai », reconnaît-il.

Ces masques sont distribués avec une notice explicative et un internaute, plus tempéré, déclare : « Le masque fait peut-être ‘torchon’ mais une fois passé à la vapeur, il y a rien de scandaleux. »

Car avant d’être porté, ce masque doit subir un lavage et un repassage, ce qui entraîne une rétractation du tissu. Un rappel que fait également la mairie de Lyon, qui ajoute pour se défendre que ces masques « sont de fabrication nationale et régionale et sont certifiés AFNOR ».

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ