Lyon : le menu unique sans viande des écologistes dans les écoles fait polémique

Par Léonard Plantain
23 février 2021
Mis à jour: 23 février 2021

Après que la mairie écologiste de Lyon a décidé de lancer, à partir de ce lundi, un menu unique sans viande dans ses cantines scolaires, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est insurgé face à cette décision.

Pour le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, la décision temporaire de la mairie de Lyon de lancer un menu unique sans viande dans ses cantines scolaires est une « insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français », a-t-il déclaré.

Ce choix de la mairie, très critiqué depuis vendredi dernier, s’expliquerait par le « contexte Covid-19 » selon les élus écologistes, a relaté 20 Minutes« Le nouveau protocole sanitaire impose une distanciation de deux mètres dans la restauration scolaire. Le menu unique va nous permettre d’accélérer le service et ainsi d’accueillir tous les enfants », a expliqué Stéphanie Léger, adjointe chargée de l’Éducation

À noter qu’il ne s’agira pas de repas végétariens, puisqu’ils seront régulièrement constitués « de poisson et d’œufs », a précisé la municipalité, qui a ajouté que ces plats sans viande seraient « ceux qui conviennent au plus grand nombre d’enfants ». Des explications qui n’ont pas convaincu le ministre de l’Intérieur.

En effet, via son compte Twitter, Gérald Darmanin s’est exprimé : « En plus de l’insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des ‘Verts’ exclut les classes populaires. De nombreux enfants n’ont souvent que la cantine pour manger de la viande… Idéologie scandaleuse. »

De son côté, le maire de Lyon, Grégory Doucet, a répliqué : « Cette mesure de menu unique est prise pour des raisons sanitaires. On ne vous a d’ailleurs pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique, qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague », a indiqué l’élu écologiste.

Pour rappel : de mai à juillet 2020, la ville de Lyon, alors menée par Gérard Collomb, avait en effet déjà opté pour « un repas chaud unique sans viande à la cantine », sans que cela ne soit suivi d’une telle polémique. Selon la nouvelle municipalité EELV : « Il ne s’agit en aucun cas d’une décision définitive, puisque dès que la situation sanitaire le permettra, nous réintroduirons les menus avec viande », a-t-elle affirmé.

Quoiqu’il en soit, cette affaire risque de continuer à faire du bruit, puisque ce dimanche, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a publié un tweet annonçant qu’il avait « saisi le préfet du Rhône » sur le sujet.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ