Le port du masque sera « obligatoire dans tous les lieux publics clos » à partir du 1er août, annonce Emmanuel Macron

Par Epoch Times avec AFP
14 juillet 2020
Mis à jour: 14 juillet 2020

Le chef de l’État a annoncé que le gouvernement est prêt en cas de « recrudescence » de l’épidémie du coronavirus avec des « stocks et des approvisionnements sécurisés ».

En marge des célébrations du 14 juillet, Emmanuel Macron a déclaré dans un entretien que le port du masque sera « obligatoire dans tous les lieux publics clos » à partir du 1er août, a-t-il indiqué mardi 14 juillet, notant qu’il y a « des signes » selon lesquelles l’épidémie « repart un peu ».

« On le fait dans les transports, ça marche très bien, mais c’est un peu erratique dans les lieux publics clos (…) ça veut dire qu’il faut que les choses s’organisent », a fait valoir lors d’un entretien sur TF1 et France 2 M. Macron, qui a « recommandé à tous nos concitoyens de porter le masque au maximum quand ils sont dehors et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu clos ».

Stocks de masques sécurisés

« Nous serons prêts » en cas de « recrudescence » de l’épidémie du coronavirus avec des « stocks et des approvisionnements sécurisés », a assuré le président Emmanuel Macron lors de son entretien télévisé du 14 juillet. « Nous avons à la fois les stocks et les approvisionnements qui sont sécurisés et nous avons l’organisation au plus près du terrain, qui permettrait de faire face à une recrudescence, si elle était là », a insisté le chef de l’État.

« CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR »

La France bénéficiera d’un vaccin en premier

La France figurera « parmi les premiers pays » à bénéficier d’un vaccin contre le coronavirus mais il serait « absurde » de faire du « nationalisme sanitaire » en la matière, a affirmé mardi Emmanuel Macron. « Je ne vais pas faire avec les groupes français ce que je ne veux pas que les autres fassent avec leurs propres groupes (…) Ce qui est absurde, c’est de dire on va faire du nationalisme sanitaire », a affirmé le président français, en référence au groupe français Sanofi, proche d’un accord avec l’Union européenne pour lui fournir 300 millions de doses d’un éventuel vaccin contre le virus du PCC.

Connu communément comme le nouveau coronavirus et responsable de la maladie infectieuse respiratoire appelée Covid-19, le virus du PCC s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

 

 

Le saviez-vous ?

 
Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ