Un maire de Haute-Savoie envoie des vœux avec deux forfaits de ski à Emmanuel Macron et sa femme

Par Nathalie Dieul
7 janvier 2021
Mis à jour: 7 janvier 2021

Le maire de Châtel (Haute-Savoie) a envoyé ses vœux à Emmanuel et Brigitte Macron, accompagnés de deux forfaits de ski valables toute la saison sur le domaine des Portes du soleil. Son espoir par ce geste : attirer l’attention du président sur la situation des stations de ski.

Les vœux originaux de Nicolas Rubin ont été postés lundi matin, a déclaré le maire de Châtel au micro de Sud Radio : « C’est un petit message à l’attention du président, lui rappelant que les gens de la montagne sont en attente d’une décision du gouvernement pour l’ouverture. »

Selon l’élu, ces vœux sont « un geste symbolique pour attirer l’attention sur notre destination », explique-t-il à France 3. L’ouverture tant attendue des remontées mécaniques ne pourra pas attirer des foules puisqu’il estime que « de toute façon, la fréquentation sera faible en raison des mesures sanitaires prises en France et à l’étranger ».

Plaidant pour la réouverture des remontées mécaniques avant les vacances de février, Nicolas Rubin estime que l’État devrait faire confiance « aux professionnels de la montagne comme il doit faire confiance à ses clients, qui ont eu un comportement responsable durant les vacances de Noël et Nouvel An », a-t-il indiqué au Dauphiné.

L’élu reproche aux ministres concernés par le sujet de n’avoir fait aucun déplacement en montagne pour rencontrer les acteurs locaux. Ces derniers « sentent un État distant, éloigné, qui semble être déconnecté de la réalité du terrain ».

« On contrôle les skieurs revenant de Suisse et en même temps on ne vient pas voir ce qu’il se passe ici. On a l’impression que la France jalouse sa voisine simplement. À en croire le nombre de contrôles, ceci ressemble plus, à ce que disait un sénateur, à une mascarade », remarque Nicolas Rubin.

Cela fait déjà deux fois que le maire de Châtel fait parler de lui dans les médias avec ses actions originales pour attirer l’attention sur la fermeture des remontées mécaniques. En décembre dernier, il avait repris l’air de la chanson « France » de Michel Sardou pour s’adresser à Jean Castex.

Une semaine auparavant, il avait drapé la mairie de la commune française, limitrophe de la Suisse, de drapeaux suisses, ce qui avait déclenché une médiatisation importante.

Focus sur la Chine – Chine en 2020 : dissimulation de la pandémie


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ