Maison Blanche : Biden n’a contacté aucun dirigeant pour commenter la chute de l’Afghanistan

Par Jack Phillips
19 août 2021
Mis à jour: 19 août 2021

Alors que les talibans ont pris le contrôle de l’Afghanistan, le président Biden n’a contacté aucun dirigeant pour commenter la situation, a déclaré le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan lors d’une conférence de presse ce mardi.

« Il n’a pas encore parlé à d’autres dirigeants du monde », a déclaré M. Sullivan, ajoutant qu’en revanche lui-même et le secrétaire d’État Antony Blinken contactaient en continu « leurs homologues étrangers ».

« Pour l’instant, notre problème principal est d’ordre opérationnel », a poursuivi M. Sullivan. « Savoir comment nous allons nous organiser avec eux pour les aider à évacuer leur population. Et nous testons les voies logistiques et politiques pour y parvenir. »

Lundi dernier, Joe Biden a émis ses premiers – et seuls – commentaires publics sur la prise de contrôle des talibans et l’évacuation en cours des Américains et des étrangers de l’aéroport de Kaboul, où des milliers de soldats américains sont encore déployés.

Le président n’a pas quitté Camp David depuis la fin de la semaine dernière, sauf pour un bref voyage organisé pour prononcer un discours à la Maison Blanche. À peine après avoir terminé son discours, il a quitté la Maison Blanche pour retourner à Camp David, ce qui lui a valu de nombreuses critiques de la part des républicains, de quelques démocrates et d’anciens responsables de la Maison Blanche. Tous s’accordent sur le fait que son administration est en train de bâcler l’évacuation américaine.

Des Afghans courent vers l’aéroport de Kaboul pour quitter la ville, le 16 août 2021. (Wakil Kohsar/AFP via Getty Images)

Entre-temps parviennent en grande quantité des photos et des vidéos de civils essayant de s’échapper à bord d’avions militaires, certains allant jusqu’à s’accrocher aux roues de l’avion au moment du décollage. D’autres photos montrent le personnel de l’ambassade fuyant dans des hélicoptères de l’armée. Au vu de ces images, de nombreux Américains mettent cette déroute en parallèle avec certaines grandes défaites du 20e siècle.

Au cours de la conférence de presse, M. Sullivan a été questionné sur les critiques faites au gouvernement concernant une évacuation si tardive des ambassades et des alliés.

« Le gouvernement afghan et ses partisans, y compris de nombreuses personnes qui cherchent maintenant à partir, ont alors énergiquement plaidé pour que nous ne procédions pas à une évacuation massive de peur de déclencher une baisse de confiance », a-t-il expliqué, reprenant un argument du discours du président lundi dernier. Une telle mesure aurait déclenché une « crise de confiance » à l’égard du gouvernement afghan et de son armée, avait déclaré Biden.

Les vols militaires américains évacuant les diplomates et d’autres civils ont repris mardi, le lendemain de la suspension provoquée par l’énorme chaos paralysant l’aérodrome. Selon un porte-parole du Pentagone, les troupes ont alors essuyé des tirs et riposté, tuant au moins deux assaillants armés.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ