La Maison-Blanche met fin aux « formations sur la théorie critique de la race » pour les employés du gouvernement

Par Mimi Nguyen-ly
6 septembre 2020
Mis à jour: 6 septembre 2020

Vendredi, la Maison-Blanche a annoncé un ordre visant à mettre fin aux sessions de formation sur « la théorie critique de la race » financées par les contribuables et destinées aux employés du gouvernement dans diverses agences du pouvoir exécutif américain.

« Les jours de formation d’endoctrinement financée par les contribuables qui sèment la division et le racisme sont terminés », a annoncé le directeur de l’Office of Management and Budget (OMB), Russ Vought, sur Twitter. « Sous la direction d’@POTUS, nous demandons aux agences de mettre fin immédiatement aux formations sur la théorie critique de la race. »

Russ Vought a écrit dans un mémorandum de la Maison-Blanche (pdf) que le président Donald Trump lui a demandé de «  s’assurer que les agences fédérales cessent et s’abstiennent d’utiliser l’argent des contribuables pour financer ces formations de propagande anti-américaine qui sèment la discorde ». Il a noté que « des millions de dollars des contribuables » ont été dépensés à cet effet.

L’OMB attend des instructions plus détaillées pour exécuter les directives de Trump, a déclaré Vought dans le mémo.

« En attendant, toutes les agences doivent commencer à identifier tous les contrats ou autres dépenses des agences liés à toute formation sur la ‘théorie critique de la race’, le ‘privilège blanc’, ou toute autre formation ou effort de propagande qui enseigne ou suggère soit (1) que les États-Unis sont un pays intrinsèquement raciste ou mauvais, soit (2) que toute race ou ethnicité est intrinsèquement raciste ou mauvaise », indique la note de service.

« En outre, toutes les agences devraient commencer à identifier tous les moyens disponibles dans le cadre de la loi pour annuler de tels contrats et/ou pour détourner des fonds fédéraux de ces sessions de formation à la propagande anti-américaine. »

Citant les médias, M. Vought dans le mémo a cité un certain nombre d’exemples de telles formations, dont un cas où des employés de l’exécutif ont dû assister à des formations où on leur a dit que « pratiquement tous les Blancs contribuent au racisme », ou ont dû dire qu’ils « bénéficient du racisme ».

Il ajoute : « Selon les rapports de presse, dans certains cas, ces formations ont également affirmé qu’il y a du racisme dans la croyance que l’Amérique est le pays des opportunités ou la croyance que la personne la plus qualifiée devrait recevoir un emploi. »

M. Vought a déclaré que ces « formations » vont à l’encontre des « croyances fondamentales » des États-Unis depuis leur fondation, et qu’elles « engendrent également des divisions et du ressentiment au sein de la main-d’œuvre fédérale ».

Il a affirmé que les employés du gouvernement peuvent être fiers de savoir que le gouvernement fédéral compte des employés de toutes les races, ethnies et religions, et qu’il accueille « tous les individus qui cherchent à servir leurs concitoyens américains en tant qu’employés fédéraux ».

« Nous ne pouvons pas accepter que nos employés reçoivent une formation qui cherche à saper nos valeurs fondamentales en tant qu’Américains et à semer la division au sein de notre main-d’œuvre », a-t-il écrit, ajoutant que « le président et son administration sont pleinement engagés dans le traitement juste et équitable de tous les individus aux États-Unis ».

« La propagande de division, fausse et humiliante du mouvement critique de la théorie raciale est contraire à tout ce que nous défendons en tant qu’Américains et ne devrait pas avoir sa place au sein du gouvernement fédéral. »

FOCUS SUR LA CHINE – Le porte-parole chinois sous le feu des critiques

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ