Maison squattée à Théoule-sur-Mer : le maire et le propriétaire affirment que la maison est dans un état lamentable

Par Séraphin Parmentier
12 septembre 2020
Mis à jour: 12 septembre 2020

Si le couple de retraités a pu réintégrer sa résidence secondaire en attendant l’épilogue judiciaire de l’affaire, la maison aurait toutefois été laissée en piteux état par les squatteurs.

Leur histoire a ému l’opinion publique : Henri et Marie-Thérèse Kaloustian, un couple de retraités lyonnais, ont vu leur résidence secondaire de Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes) être squattée pendant près de trois semaines par Abdellah Z. et sa famille.

Les indésirables ne pouvaient plus être expulsés par les forces de l’ordre, ayant occupé la maison des Kaloustian pendant 48 heures.

Si l’affaire a mis en lumière cette loi ahurissante sur le droit au logement qui permet à des squatteurs d’empêcher les propriétaires de récupérer la jouissance de leur résidence secondaire passé ce fameux délai de 48 heures, le couple de retraités a finalement pu recouvrer son bien plus tôt que prévu.

Abdellah Z. a en effet été appréhendé pour violences conjugales par les gendarmes dans la soirée du dimanche 6 septembre. Sa compagne, enceinte, a ensuite quitté les lieux en compagnie de leurs deux enfants – âgés d’un an et demi ainsi que de 7 mois – afin d’être placée dans un foyer pour femmes battues à Nice.

Bien que la conjointe d’Abdellah Z. ait fait part aux journalistes de BFMTV de son souhait de « retourner dans la maison » des Kaloustian le temps que la justice tranche le litige, le couple de retraités lyonnais a pu réintégrer son domicile de Théoule-sur-Mer le jeudi 10 septembre.

Le maire de Théoule-sur-Mer choqué par l’état dans lequel le couple a retrouvé son bien

Un épilogue heureux pour les septuagénaires qui ont fait part de leur soulagement. En récupérant son bien, le couple a toutefois eu la mauvaise surprise de découvrir que les lieux étaient en piteux état.

« C’est tellement crado, ma femme en a dégueulé. Une porcherie, c’est tellement sale. Il y a de la pisse, de l’alimentation par terre, des morceaux de verre cassé, c’est sale », a déclaré Henri Kaloustian avec dégoût aux journalistes de France 3.

Venu rendre visite aux Kaloustian dans la foulée, Georges Botella, le maire (DVD) de Théoule-sur-Mer, a pu lui-même constater les dégâts.

« C’est complètement délabré, c’est un scandale. En fait, ils ont carrément mis la maison à sac. Les meubles sont dégradés, ils ont été obligés de changer toute la literie, franchement, voir ça en France au XXIe siècle, c’est inadmissible », a déclaré l’édile sur les ondes de RTL.

Et M. Botella de pointer du doigt l’« hérésie de la loi » dont Henri Kaloustian, propriétaire de la maison de Théoule-sur-Mer depuis 36 ans, est victime. « Il est chez lui, mais il squatte sa propre maison tant que le jugement n’a pas été prononcé. Jusqu’au 27 octobre, il reste chez lui, mais théoriquement il squatte sa maison », souligne le maire.

Laissé libre à l’issue de sa garde à vue pour violences conjugales, Abdellah Z. a fait l’objet d’une convocation devant le tribunal correctionnel de Grasse pour violation de domicile le 27 octobre prochain. C’est donc d’ici un mois et demi que la justice devra mettre un terme à cette affaire rocambolesque. Selon France 3, l’épouse d’Abdellah Z. aurait d’ailleurs sollicité les services de Me Émilie Bender, avocate au barreau de Nice.

Les commerçant théouliens solidaires des propriétaires

D’ici là, Henri et Marie-Thérèse Kaloustian pourront compter sur le bel élan de solidarité manifesté par les Théouliens. Touchés par la mésaventure du couple de retraités, plusieurs commerçants ont en effet décidé de se mobiliser pour leur venir en aide.

Directeur général du Tiara Miramar Beach Hôtel, Christian Baumgarten a d’ores et déjà accueilli gracieusement les Kaloustian dans son établissement 5 étoiles pendant quelques jours, afin que les septuagénaires puissent nettoyer leur habitation tranquillement.

« C’est une situation à laquelle personne n’aimerait être confronté. Nous avions de la disponibilité, donc il était assez facile de proposer cette solution », a-t-il expliqué sur TF1.

Gérant du restaurant Les Frères de la Baie et membre du syndicat des restaurateurs et hôteliers de Théoule-sur-Mer, Maurice Martos a pour sa part offert au couple des repas gratuits le temps qu’il puisse effectuer les travaux nécessaires à la remise en état de la cuisine de son domicile.

« Il fallait absolument faire voir que Théoule savait recevoir ses clients, mais aussi ses résidents, même secondaires. […] Il faut rassurer ces gens-là et trouver une solution pour qu’ils restent à Théoule en toute quiétude et leur faire voir qu’on les accueille, qu’ils seront bien », a souligné le restaurateur sur RTL.

Des témoignages de soutien et des marques de réconfort qui ont fait chaud au cœur du couple. D’autant que les Kaloustian auraient vendu leur domicile principal, à Lyon, à la fin du mois d’août et compteraient désormais résider à Théoule-sur-Mer toute l’année.

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ