Mali : trois soldats français tués par un engin explosif lors d’une opération

Par Epoch Times avec AFP
28 décembre 2020
Mis à jour: 29 décembre 2020

Ces trois militaires appartenaient au 1er régiment des chasseurs de Thierville-sur-Meuse dans la Meuse.

Lundi 28 décembre, trois soldats français ont été tués en opération au Mali, lorsque leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif dans la région de Hombori (nord), a annoncé la présidence française.

Ces décès portent à 47 le nombre de soldats français tués depuis le début de l’engagement militaire au sol au Sahel en janvier 2013 et Barkhane en août 2014. Ces trois soldats appartenaient au 1er régiment des chasseurs de Thierville-sur-Meuse dans la Meuse.

Hommage du Président Macron

Le président Emmanuel Macron fait part dans un communiqué de sa « très grande émotion » après avoir appris la mort du brigadier-chef Tanerii Mauri, du chasseur de 1re classe Quentin Pauchet et du chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian.

« Le Président de la République salue avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires, morts pour la France dans l’accomplissement de leur mission. Il s’associe à la douleur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d’armes et les assure de la reconnaissance et de la solidarité de la Nation », a poursuivi l’Élysée.

Élections américaines – Veto du Président Trump contre le projet de loi sur la défense

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ