Une maman donne une leçon de vie à sa fille lorsqu’elles rencontrent une enfant aux besoins spéciaux en crise

24 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Maman Karen Alpert adore tenir un blog sur ses enfants, son mari et toutes les aventures adorables que sa famille entreprend.

Récemment, ces aventures l’ont emmenée, elle et sa fille Zoey, dans une boutique de souvenirs pendant leurs vacances familiales et pendant leur séjour, un comportement inattendu a permis à Karen Alpert de donner à Zoey une précieuse leçon d’empathie.

Dans son blog, Karen Alpert explique qu’elle a paniqué un jour où en regardant certains souvenirs à vendre dans un magasin local, elle a entendu sa fille se mettre à crier et à pleurer.

Getty Images Maman et sa fille

Lorsqu’elle s’est précipitée pour voir ce qui s’était passé, elle a rapidement appris que rien n’était tombé sur sa fille ou ne l’avait blessée de façon permanente. Au contraire, une fillette aux besoins spéciaux s’était trop emportée, frappant accidentellement Zoey à la tête et lui donnant un coup de pied sur une jambe.

Après avoir rassuré les soignants de l’autre petite fille, deux femmes essayaient de calmer son père dans l’allée, et Karen s’est alors rendu compte qu’il y avait plus important que de donner priorité au confort de sa propre fille.

Bien qu’il était important de reconnaître la douleur de son enfant, il était encore plus important de lui donner une leçon d’empathie.

Lorsque sa fille lui a demandé pourquoi l’autre petite fille lui avait fait mal, Karen Alpert lui a expliqué la situation du mieux qu’elle le pouvait.

« Elle ne voulait pas te faire mal, Chérie », dit-elle. « Elle s’est juste énervée. Tu sais que certains enfants de ton école ont des besoins spéciaux ? »

« Je sais que ça fait encore mal, mais tu dois savoir qu’elle n’avait pas l’intention de te faire mal. »

Bien que sa fille ait eu besoin de réconfort, elle a remarqué quelque chose de spécial lorsqu’elles ont quitté le magasin et que Zoey serrait dans ses bras un nouveau homard en peluche.

massbaytrading.com

« Je me sens mal pour elle », se souvient-elle avoir entendu Zoey murmurer. Karen Alpert écrit que Zoey avait voulu offrir son nouveau jouet à la petite fille pour qu’elle se sente mieux.

Cette offre a été déclinée par ses soignants, qui estimaient que cela risquait de stimuler à nouveau la petite fille à besoins spéciaux, ce qui risquait de déclencher une nouvelle crise d’exaltation chez l’enfant qui venait de se calmer. Karen Alpert était fière de la façon dont sa fille s’est conduite.

« Alors que nous sortions du magasin, Zoey leur crie : ‘Ne vous inquiétez pas, je vais bien.’ Je suis si fière d’elle. Je sais que c’est sa façon de permettre à la fillette de se sentir mieux », a-t-elle écrit.

Le récit a immédiatement attiré l’attention de parents ayant des enfants aux besoins spéciaux de partout dans le monde, qui ont remercié Karen Alpert pour sa compréhension et l’ont félicitée de veiller à développer l’empathie chez sa fille.

« J’ai un fils autiste qui aurait pu être cette fille », a écrit une mère. « Je ne saurais trop vous féliciter et vous remercier pour la façon dont vous et votre fille avez réagi. J’ai été cette autre mère. Sans aucun doute, elle est rentrée chez elle et a pleuré. C’est si difficile d’élever un enfant qui peut avoir des débordements comportementaux imprévisibles. La réponse des autres soit aggrave la situation, soit, dans ce cas, rétablit votre foi en l’humanité. »

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

Un garçon atteint du syndrome de Down a une des plus belles réactions
lorsqu’il rencontre son petit frère pour la première fois

RECOMMANDÉ