Une maman entend la voix de son fils autiste pour la première fois quand il monte à cheval

Les médecins avaient dit à maman qu'il ne parlerait pas de toute sa vie
25 juillet 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Le fils de Diana Betancourt, Luke, est né atteint de trouble du spectre de l’autisme (TSA), et les médecins ont dit à Diana qu’il pourrait être non verbal pour le reste de sa vie. À 3 ans, il n’avait pas encore dit son premier mot, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’il se fasse un nouvel ami.

Diana et Luke ont visité le Centre de sauvetage et de thérapie équine Serenity Saviors.

Diana savait que Luke aimait les fermes et les chevaux et quand elle a entendu parler de Centre de sauvetage et de thérapie équine Serenity Saviors à Spring Hill, en Floride, aux États-Unis, elle a pensé que ce serait l’endroit parfait pour emmener Luke.

Le centre de thérapie équine est spécialisé dans la réadaptation des policiers et des militaires souffrant de troubles de stress post-traumatique et dans l’aide aux personnes atteintes d’autisme.

Luke s’est lié avec un cheval nommé Rio, et son sourire constant était tout ce qu’elle avait besoin de voir. Luke s’est tellement bien amusé lors de sa première visite que Diana l’a ramené pour une autre séance.

C’est à ce moment-là que quelque chose qu’elle n’aurait jamais cru possible est devenu réalité.

Diana a entendu la voix de Luke pour la première fois alors qu’il montait un cheval nommé Rio.

« Marche, Rio, marche, marche », dit Luke, selon le Tampa Bay Times.

Diana ne pouvait pas contrôler les larmes qui tombaient. Après s’être demandé pendant plusieurs années si elle entendrait parler son cher fils, son lien avec Rio lui a donné l’envie de prononcer ses premiers mots.

« Quand il monte sur Rio, il devient quelqu’un d’autre », dit-elle. « Je n’ai jamais rien vu de tel. »

La ferme appartient au duo Allen et Cherina Bornscheuer, mari et femme, qui en assurent l’exploitation. Ils ont aussi été touchés par la percée de Luc, et c’est le genre de moments qu’ils célèbrent.

« Nous célébrons les petites victoires », a déclaré M. Bornscheure au Tampa Bay Times. « Venir ici et sortir de leur zone de confort est un grand pas pour eux. »

Depuis ses premiers mots, Luke a commencé à parler à la maison.

Pendant qu’il chevauchait Rio, Luke a fini par lui donner des ordres comme « marche », « whoa » et « trotte ». Après seulement quatre mois de séances, sa communication s’est étendue à sa vie familiale.

Il dit « oui » et « non » et a commencé à appeler Diana « Maman », ce qu’elle n’aurait jamais pensé qu’il ferait. Diana dit qu’il pose constamment des questions sur Rio, et il a même commencé à s’entraîner pour son premier concours hippique.

Diana a dit que les Bornscheuer ne voient pas les difficultés de Luke comme un obstacle, et le traitent avec amour et acceptation, tout comme Rio.

« Ils voient le potentiel », a dit sa mère. « Ils ne voient rien d’autre. »

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un internaute filme un groupe de chevaux dans un pré
– mais leur comportement va vous étonner !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ