Manche : à 22 ans, une mère de famille reprend la boulangerie du village

Par Nathalie Dieul
1 juin 2021
Mis à jour: 1 juin 2021

Boulangère-pâtissière, chocolatière et ancienne vendeuse de la boulangerie de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche), Camille Gohier voulait se lancer à son compte. À l’âge de 22 ans, elle a repris le commerce dans lequel elle travaillait.

La petite commune ne compte qu’un peu plus de 500 habitants, mais elle a pu conserver sa boulangerie grâce à une jeune mère de famille motivée. À 22 ans, Camille Gohier a déjà trois diplômes : un baccalauréat professionnel en boulangerie, pâtisserie, traiteur, un CAP en vente et un autre CAP de chocolatier confiseur, rapporte La Gazette de la Manche.

Après avoir travaillé pendant sept mois à la boulangerie de Saint-Georges-de-Rouelley, la jeune femme a décidé de sauter sur l’occasion qui s’offrait à elle : « J’ai toujours voulu me mettre à mon compte, alors j’ai saisi l’opportunité. »

Mère d’un enfant et en couple, Camille a rénové la boutique avec sa famille pendant un mois avant de rouvrir le 1er mai dernier. La mairie, bailleur depuis plus d’un an, a de son côté effectué des travaux dans le laboratoire, indique Ouest-France. Un crédit vendeur d’une durée de dix ans, fixé à 416 euros par mois, lui permettra d’acquérir la boulangerie. Le loyer mensuel est de 600 euros.

La nouvelle boulangère préfère voir petit pour commencer, et faire évoluer son commerce avec le temps. Elle a choisi de conserver les mêmes pains pour ne pas dépayser la population. Parmi ces derniers, elle continuera à produire le Saint-Georges, fabriqué avec la farine locale du Moulin de Persard, un moulin familial qui perpétue les traditions de père en fils depuis 1818.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ