Manche : elle se fait passer pour une mère célibataire pour frauder près de 40.000€ à la CAF et se trahit sur les réseaux sociaux

Par Nathalie Dieul
29 juin 2020
Mis à jour: 30 juin 2020

Une femme de 31 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Coutances dans la Manche pour avoir fraudé la caisse d’allocations familiales (CAF). Elle se déclarait mère célibataire alors qu’elle vivait en concubinage.

C’est à travers des photos publiées sur les réseaux sociaux que la CAF s’est rendu compte de la supercherie. La mère de famille avait bien deux enfants à charge, mais elle vivait en concubinage avec un marin pêcheur, indique La Manche libre.

La femme demeurant dans le bourg du Tanu, dans le département de la Manche, a déclaré une fausse adresse entre décembre 2015 et août 2018 et affirmé qu’elle était célibataire avec deux enfants à charge.

Toutes prestations confondues, la CAF indique qu’elle a perçu un total de 39 268 € pendant cette période.

La fausse mère célibataire a reconnu les faits devant le tribunal correctionnel. Pour se justifier, elle a déclaré que son compagnon lui confiait l’entretien de ses deux enfants sans lui donner aucune aide pécuniaire.

Lors de l’audience qui a eu lieu le 23 juin dernier, la contrevenante a été condamnée à une amende de 500 € avec sursis. Selon Le Dauphiné, l’affaire pourrait être portée au civil à la suite de cette procédure pénale, ce qui pourrait se terminer en une condamnation à rembourser la totalité des sommes perçues ainsi que des dommages et intérêts.

En 2018, 44 897 cas de fraudes de prestations sociales ont été découverts par la CAF, pour un total de plus de 300 millions €.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ