Manche : une jeune femme de 18 ans ramasse les déchets sur les plages de Fermanville en compagnie de son âne

Par Emmanuelle Bourdy
17 avril 2021
Mis à jour: 9 mai 2021

Une jeune femme de 18 ans nettoie les plages de Fermanville, situées dans le nord du Cotentin, dans le département de la Manche. Sa particularité, c’est qu’elle le fait avec son fidèle compagnon, Pipin, un âne de 14 ans.

Azia El Basri, une Manchoise de 18 ans, arpente les plages de Fermanville en compagnie de son âne Pipin, son fidèle compagnon depuis trois ans. « C’est mon coin », déclare la jeune femme à Actu.fr. Il y a un an, elle s’est fixée pour objectif de ramasser les nombreux déchets jetés par les citoyens lors de ses balades avec Pipin. « Les gens ont tendance à tout jeter n’importe comment, pourtant il y a assez de poubelles ! Je trouve ça dommage car notre région est magnifique, et ces déchets gâchent tout », explique-t-elle.

Lors de ses expéditions, après avoir équipé son âne de sacoches, la voilà partie faire sa B.A.. Elle souligne qu’elle « invite souvent des amies ou [sa] cousine », ce qui lui permet de « ne pas être seule ». La jeune femme essaye de se tenir à ce petit rituel une fois par semaine. Néanmoins, « en ce moment, comme j’ai plus de temps, je sors même une fois tous les deux jours », précise Azia.

Lors de ses promenades, il ne faut cependant pas être pressé avec Pipin, car cet âne de 14 ans « est très lent et s’arrête souvent », révèle l’étudiante, ajoutant qu’en plus, « il adore se faire caresser », ce qui n’est pas pour déplaire à Azia non plus. « Quand je me promène avec lui, plein de gens, petits et grands, s’arrêtent pour me poser des questions et discuter avec moi. C’est très agréable je trouve ! Si je n’avais pas un âne, ils ne le feraient certainement pas. Cela me donne l’occasion de parler de ce que je fais. Souvent, les gens trouvent que c’est une bonne chose d’ailleurs, et répondent que c’est important de préserver le littoral », confie-t-elle encore à Actu.fr.

Azia, qui souhaite plus tard travailler dans le secteur du tourisme, raconte que ses excursions écologiques sont fructueuses puisqu’elle récolte « au moins l’équivalent d’un sac ». « Ce sont surtout beaucoup de plastiques et de mouchoirs », détaille-t-elle. Exception faite toutefois lors de sa sortie avec Pipin ce mardi 13 avril, à l’occasion de laquelle elle a ramassé deux sacs-poubelles de déchets en presque trois heures de balade.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ