Manifestation de producteurs de laine du Lesotho contre un monopole chinois

Par afp
28 juin 2019 Mis à jour: 13 juillet 2019

Plusieurs milliers d’éleveurs du petit royaume du Lesotho ont défilé vendredi dans la capitale Maseru pour dénoncer un récent accord qui les contraint à vendre toute leur production de laine et de mohair à un seul grossiste chinois.

« Nous ne vendrons pas notre laine et notre mohair au Chinois, plutôt le brûler », s’est exclamé le responsable de l’association des producteurs Mokoenihi Thinyane devant les manifestants rassemblés devant le Parlement local.

Le gouvernement du Lesotho a instauré en septembre 2018 un nouveau règlement qui confie le monopole de l’achat et de la revente de la laine et du mohair produit dans le royaume à un homme d’affaires chinois, Stone Shi.

Depuis plusieurs décennies, les quelque 30.000 producteurs locaux vendaient leur laine et leur mohair à un revendeur d’Afrique du Sud voisine. Cette décision a provoqué la colère des éleveurs, qui accusent le gouvernement d’avoir voulu favoriser les Chinois.

Les manifestants ont obtenu le soutien des partis d’opposition, d’un des frères du roi Letsie III et même de certains membres du parti du Premier ministre Thomas Thabane, la Convention des Basothos (ABC), secoué par de vives rivalités internes.

« Nous mènerons la guerre (contre ce règlement) par tous les moyens légaux possibles et si nous ne réussissons pas, nous aurons recours à d’autres moyens », a menacé le porte-parole de l’opposition, Selibe Mochoboroane.

Jeudi, le gouvernement a fait un premier pas vers les éleveurs en suspendant son règlement pendant trois mois, le temps de leur permettre de vendre leur production à qui bon leur semble.

E.T. avec AFP

RECOMMANDÉ