Les manifestations anti-passe sanitaires comparées aux gilets jaunes par le renseignement territorial

Par Léonard Plantain
31 juillet 2021
Mis à jour: 31 juillet 2021

Selon le service central du renseignement territorial, les manifestations anti-passe sanitaire qui se sont déroulées au cours des récents week-ends ressemblent à la mobilisation des gilets jaunes de 2018, bien qu’elles seraient moins soutenues par l’opinion publique.

Samedi 25 juillet, plus de 160 000 personnes ont manifesté dans les rues de France contre les nouvelles mesures liées à la vaccination. Et dans les rangs des anti-passe sanitaire, nombreux sont ceux qui avaient déjà, en 2018, enfilé un gilet jaune pour protester contre la politique du gouvernement, a rapporté BFMTV.

Par ailleurs, le service central du renseignement territorial a dressé des similitudes entre ces deux groupements contestataires, dans une note datée du lundi 26 juillet révélée par Le Parisien. Ainsi, la mobilisation des anti-passe sanitaire rappelle celle des gilets jaunes dans sa structure, qui s’étend en premier lieu sur les réseaux sociaux et qui n’a aucun leader désigné.

Dehors, les rassemblements se font généralement sans déclaration préalable en préfecture. La majorité des groupements sont constitués de citoyens peu habitués à manifester, mais qui se sont mobilisés pour défendre une cause : celle de la « liberté ! », comme ils le crient haut et fort.

« Tous les manifestants ne remettent pas en cause la nécessité du vaccin. Cependant, ils se retrouvent unis face aux mesures imposées qu’ils jugent liberticides. Certains sont également inquiets de devoir présenter un passe sanitaire pour accéder aux moyens de transport, aux centres commerciaux, aux restaurants ou cafés… », a constaté le renseignement territorial, qui a ajouté : « Les profils très variés témoignent d’une exaspération de plus en plus généralisée face à des mesures considérées comme liberticides. »

Cependant, bien que les deux mouvements se retrouvent sur certains points dans leurs contestations, les anti-passe sanitaire se distinguent des gilets jaunes sur plusieurs points, notamment qu’ils jouissent d’un soutien de la population moins important que les gilets jaunes, mobilisés au départ contre la hausse des taxes. En effet, 49 % de la population se dit opposée aux revendications des anti-passe sanitaire.

Aussi, le mouvement anti-passe sanitaire démarre moins fort que celui des gilets jaunes, néanmoins, selon le renseignement territorial, leur mobilisation a tendance à s’accroître, alors que celle des gilets jaunes a faibli avec le temps. Une augmentation qui traduit une certaine détermination de la part de la population opposée au passe sanitaire, et plus largement à toute mesure susceptible de restreindre les libertés.

« À l’instar des gilets jaunes, plus le conflit va durer, plus le risque est grand que les plus déterminés et radicaux parviennent à prendre le contrôle », a également alerté le renseignement, qui redoute un possible durcissement du mouvement.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ