Marche contre l’islamophobie : Eric Ciotti signale un « appel à la haine » au ministre de l’Intérieur et au procureur de Paris

Par Epoch Times avec AFP
12 novembre 2019 Mis à jour: 13 novembre 2019

Dans deux courriers envoyés respectivement au ministre de l’Intérieur et au procureur de Paris, Eric Ciotti député LR, a signalé un « appel à la haine » sur une pancarte brandie lors de la marche controversée dimanche contre l’islamophobie.

Cliché à l’appui, l’élu des Alpes-Maritimes attire l’attention sur une pancarte, intitulée « à toute cette racaille xénophobe et pyromane adoubée par les médias », sur laquelle on peut voir des photos d’élus et de journalistes, parmi lesquels le président des Républicains Christian Jacob, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, l’ex-journaliste de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen ou encore le polémiste Eric Zemmour.

« Cette situation inquiétante (…) traduit un climat d’intolérance, de violence et de menace envers les valeurs qui fondent notre nation » et ses élus, estime le député dans ses courriers, qualifiant la pancarte de « mur des « cons » des islamistes ».

Cette dénomination fait référence à un « mur », dans les locaux parisiens du Syndicat de la magistrature (SM), classé à gauche, où étaient épinglés des dizaines de photos de politiques, magistrats ou journalistes, qui avait suscité une vive polémique en 2013.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris lors d’une marche controversée contre l’islamophobie qui a déchiré la gauche et provoqué une levée de boucliers du gouvernement et de l’extrême droite.

RECOMMANDÉ