Mariah Carey enseigne à sa fille et à son fils des leçons importantes sur la gratitude

Par Robert Jay Watson
19 septembre 2019 Mis à jour: 19 septembre 2019

Bien que Mariah Carey soit l’artiste qui fasse le plus de ventes et l’une des plus grandes voix de notre époque, l’artiste récipiendaire de nombreux albums platine n’a jamais oublié ses humbles débuts et espère rendre ses propres enfants reconnaissants pour tout ce qu’ils ont.

Alors que Mme Carey célèbre ses succès et se prépare pour une résidence en novembre 2019 au Caesar’s Palace à Las Vegas, elle trouve encore du temps à passer avec ses jumeaux de 8 ans, son fils Moroccan et sa fille Monroe.

Mariah Carrey, son ex-mari Nick Cannon, ainsi que leurs enfants Moroccan et Monroe assistent aux Kids’ Choice Awards 2018 de Nickelodeon au Forum, le 24 mars 2018 à Inglewood, en Californie. (©Getty Images | Frazer Harrison)

En grandissant à New York, Mariah Carey a dû relever beaucoup de défis, dont la pauvreté. Un autre de ses défis a été son héritage métis – son père est Africain et sa mère est Blanche. Comme elle l’a expliqué au magazine de musique Pitchfork en 2018 : « […] ma mère a choisi de vivre dans des quartiers à prédominance blanche, où les gens avaient plus d’argent que nous, et je n’avais pas ma place là-bas. »

À l’école, la garde-robe rudimentaire de Mariah était critiquée par ses camarades de classe. « Je n’avais pas de vêtements », raconte Mme Carey. « Quelqu’un m’a dit un jour dans le couloir de l’école : ‘Oh, elle a trois chemises en rotation.’ C’était horriblement gênant. » Le fait d’être métis n’aidait pas, car Mariah avait l’impression qu’elle n’avait aucun « endroit où se sentir complètement chez elle ».

« Il m’est arrivé beaucoup de choses intenses quand j’étais enfant, que les gens qui ont grandi avec de l’argent ou avec des familles qui ne sont pas complètement dysfonctionnelles ne comprendront jamais vraiment », explique-t-elle. C’est l’une des raisons pour lesquelles elle s’est efforcée de faire prendre conscience à ses enfants, Roc et Roe comme elle les appelle, de la chance qu’ils ont.

Avec tant de gloire et de succès autour d’eux, il s’agit d’un défi de taille. « C’est difficile, mais j’essaie de les garder les pieds sur terre pour qu’ils ne pensent pas que tout leur est simplement dû », a-t-elle assuré à People dans une interview. Leur rappeler que sa propre enfance a été très différente aide à mettre les choses en perspective.

Elle doit faire face à un phénomène que vivent de nombreux parents aisés : l’âge où les enfants commencent à vouloir acheter tout ce qu’ils voient autour d’eux. Mme Carey a partagé ses défis parentaux avec People : « En ce moment, c’est comme : ‘Je veux ça’, et je réponds : ‘Tu me demandes quelque chose qui coûte 20 $.' »

Quand ses enfants commencent à lui demander de lui donner ci ou ça, elle leur rappelle : « Je ne pouvais même pas imaginer avoir un dollar quand j’étais enfant parce qu’on n’avait pas d’argent. » Son mantra en tant que mère est, comme elle le dit : « Ils doivent savoir apprécier ces choses. »

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, les gens ne peuvent s’empêcher de remarquer la ressemblance entre Monroe et sa mère, surtout avec leurs beaux cheveux bouclés. Malgré le divorce de Mariah Carey avec le chanteur et acteur Nick Cannon en 2016, tous les deux restent amis et travaillent ensemble pour élever leurs enfants. « Ils [me] demandent beaucoup, mais ils me donnent tant d’amour en retour. Je ne serais pas la même personne sans eux », a-t-elle assuré à People.

Mariah a gardé ses enfants impliqués dans sa vie. Ils ont récemment assisté à la cérémonie de remise des prix Billboard 2019, au cours de laquelle Monroe a encouragé sa mère après qu’elle a remporté l’Icon Award qui lui a rendu hommage pour ses réalisations tout au long de sa carrière. Monroe a été prise en photo debout, criant et applaudissant pour soutenir le triomphe de sa mère.

La chanteuse a également donné une leçon de gratitude à ses enfants en les emmenant au Camp Mariah à Fishkill, New York, une initiative du Fresh Air Fund qui offre aux enfants des quartiers défavorisés la possibilité de passer du temps à la campagne.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle parraine le camp depuis plus de 25 ans, Mme Carey a expliqué à l’émission Good Morning America : « […] les enfants devraient pouvoir aller dans un camp où ils se sentent en sécurité et où ils sentent qu’ils peuvent apprendre quelque chose. Il y a beaucoup d’enfants qui n’ont même jamais quitté leur propre quartier. »

L’occasion pour ses enfants de rencontrer des enfants de milieux défavorisés et de comprendre d’où vient leur mère a été très significative. Et il semble que les efforts de Mariah Carey pour les élever afin qu’ils soient raisonnables plutôt que gâtés fonctionnent.

Lorsqu’elle a demandé à sa fille Monroe où elle aimerait aller faire du shopping pour cette nouvelle rentrée scolaire, la fillette de 8 ans a simplement répondu « Target » – une chaîne de magasins discount des États-Unis.

RECOMMANDÉ