Mariés depuis 69 ans, ils partagent leurs derniers adieux à l’hôpital où le mari est traité pour un cancer en phase terminale

Par Louise Bevan
16 juillet 2020
Mis à jour: 16 juillet 2020

Alors que John Wilson, 92 ans, était en train de mourir d’un cancer dans un hôpital, il craignait de ne pas pouvoir dire au revoir à sa femme bien-aimée depuis 69 ans. C’est alors qu’une sœur du service est intervenue pour organiser le rapprochement du couple.

John et sa femme, Marjorie, 88 ans, ont pu se tenir la main une dernière fois. Ce moment a été immortalisé sur une photographie pour que la famille survivante puisse le chérir pendant de nombreuses années.

John a reçu un diagnostic de cancer du pancréas en phase terminale en mars, rapporte le Daily Mail, au moment même où sa femme était traitée pour une pneumonie dans un service séparé du Burton Queen’s Hospital dans le Staffordshire, en Angleterre. En apprenant que Marjorie allait être renvoyée dans sa maison de retraite, John a commencé à s’inquiéter.

Le couple, originaire d’Ashbourne dans le Derbyshire, a été pris en charge par Sœur Emma Barker, qui a demandé à son équipe de rapprocher leurs lits. Une fois qu’ils ont été placés côte à côte, John a pris la main de sa femme et l’a serrée très fort.

(Illustration – smolaw/Shutterstock)

La sœur infirmière Emma Barker, s’adressant au NHS (University Hospitals of Derby and Burton), s’est émerveillée du long mariage de John et Marjorie et s’est demandée ce que John a dû ressentir en apprenant qu’il allait bientôt être séparé de sa femme. « La raison pour laquelle vous devenez infirmière est de prendre soin des gens et d’avoir des moments comme celui-ci », a-t-elle réfléchi.

Selon la BBC, le couple est resté assis ensemble pendant plusieurs minutes, au cours desquelles Sœur Emma a pris une photo pour leur famille. Ce fut leur dernière photo ensemble, car John est mort paisiblement à la maison le 15 juin dans les bras de son fils.

Le fils du couple, Kurt Wilson, a quitté son emploi de chauffeur de camion pour s’occuper de ses deux parents en mauvaise santé.

« Ils ont été mariés pendant 69 ans et étaient très amoureux », a déclaré Kurt, 62 ans, au Daily Mail. « Ma mère est atteinte de démence et a été dans une maison de soins pendant un certain temps, et je m’occupais de mon père à la maison.

« J’avais pu parler à mon père alors qu’il rentrait à la maison pour ses derniers jours », a poursuivi Kurt. « C’était un homme très discret, mais il m’a dit combien il tenait à voir [Marjorie] une dernière fois. Je sais qu’il était très heureux de la voir et de partager ce beau moment. »

Le Queen’s Hospital Burton à Burton sur la Trent, Staffordshire, Angleterre (Capture d’écran/Google Maps)

En outre, Kurt a rédigé une lettre manuscrite émouvante à l’intention du personnel du Queen’s Hospital à l’occasion du décès de son père pour les remercier d’avoir facilité les derniers adieux de ses parents.

« Merci beaucoup à tous pour les soins et l’attention affectueuse que vous avez prodigués à mes deux parents », lit-on dans la lettre de Kurt. « Un merci tout particulier à Sœur Emma qui a eu la délicatesse de prendre une photo de maman et papa ensemble pour la dernière fois. »

Décrivant la photo de John et Marjorie comme « très émouvante et puissante », Sœur Emma a expliqué que le fait de donner la photo à Kurt et de recevoir en retour sa lettre sincère a eu un impact énorme sur elle-même et sur son équipe.

« J’aime traiter tous les patients comme s’ils étaient de ma famille », a-t-elle déclaré au NHS, « et je sais que je serais extrêmement touchée de savoir que quelqu’un a fait cela pour un de mes proches. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ