Marlène Schiappa veut mettre en place des activités rémunérées pour les jeunes délinquants

Par Emmanuelle Bourdy
14 octobre 2020
Mis à jour: 14 octobre 2020

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a préparé un plan destiné à empêcher les mineurs d’entrer dans le cercle infernal de la délinquance. Elle propose en effet de mettre en place le travail alternatif payé à la journée (Tapaj). 

De nombreux jeunes mineurs, essentiellement dans les cités, sont embarqués dans la délinquance et notamment dans le trafic de drogue. La lutte contre ce fléau est une priorité pour le gouvernement. Pour contrer cette tendance, Marlène Schiappa a préparé un plan choc en 40 mesures, qu’elle a révélé au Figaro. Elle propose « un contre-modèle aux plus jeunes ».

En mettant en place le travail à la journée, la ministre déléguée compte endiguer ce phénomène. Elle explique au journal : « Je veux montrer qu’il est possible de leur trouver une place dans la société qui passe par un autre chemin, par une voie qui respecte les valeurs de la République. C’est pourquoi nous développons le travail alternatif payé à la journée (Tapaj). »

Marlène Schiappa précise que son plan comportera « des travaux très concrets, non qualifiés et sans engagement, indemnisés au jour le jour, avec un accompagnement social. Cela peut être des travaux d’urbanisme, de ramassage ou de nettoyage ». Elle ajoute encore : « Il ne s’agit pas d’acheter la paix sociale ! »

Son idée consiste en « un programme d’insertion global qui s’adresse aux 16-25 ans en situation de grande précarité et qui leur propose d’éviter ce risque de basculement vers la délinquance en leur proposant des activités rémunérées à la fin de la journée ». Cela permettra de « compenser ce que les ‘petits frères’ pourraient gagner en faisant quelques heures de ‘chouf’ pour le compte des dealers ». Le but plus large d’une telle opération est de « leur donne[r] le goût du travail, le goût de l’effort ». Elle souligne que des « expérimentations menées à bas bruit marchent très bien. Nous voulons les étendre à 60 nouveaux quartiers d’ici à 2022 ».

FOCUS SUR LA CHINE – 7 ans de prison pour avoir vendu des livres

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ