Marseille: deux hommes grillent un stop et se font prendre avec 227.000€ issus de la drogue

Par Léonard Plantain
26 juin 2020
Mis à jour: 26 juin 2020

Mercredi 24 juin, après avoir contrôlé deux hommes n’ayant pas respecté l’arrêt à un stop dans une cité à Marseille, la police a découvert un sac contenant 227 000 € sur l’un d’eux. Une prise exceptionnelle venant d’un trafic de drogue.

En patrouille ce mercredi avec des journalistes d’investigation, trois policiers municipaux de Marseille ont aperçu un scooter franchir un stop à la sortie de la cité Fos Colombes, dans le 3e arrondissement. Immédiatement, les policiers l’ont suivi afin de le contrôler.

« Les deux hommes présents sur le scooter s’arrêtent alors dans la circulation dense », explique Olivier Azpitarte, co-réalisateur du reportage pour Electron libre productions, en immersion depuis un mois avec son confrère Rabah Aït-Hamadouche, relate France3 Régions.

Rapidement, alors que les policiers s’approchent pour les contrôler, le passager saisit sous la selle du scooter un sac de sport et le passe au conducteur. Les deux hommes prennent alors la fuite dans deux sens opposés et une brève course-poursuite s’engage, jusqu’à ce que les policiers réussissent à s’emparer du sac et à plaquer le conducteur au sol.

Le passager a pu s’échapper, mais pas le conducteur. « C’était impressionnant de suivre ça, même les policiers ne s’attendaient pas à ce qu’ils allaient découvrir dans le sac », explique Olivier Azpitarte. En effet, à l’ouverture du sac, c’est la surprise. Ce dernier est rempli de billets de banque, minutieusement emballés dans du film cellophane.

Les policiers rentrent alors au commissariat du 15e arrondissement pour compter les billets. Au total, ils ont saisi 227 790 €. Olivier Azpitarte commente : « Ils n’avaient jamais vu ça. Leur travail de tous les jours est récompensé. Même moi avec mon travail, je ne m’attendais pas à ça, même ici à Marseille. »

Avant cette interpellation, cela faisait 3 heures que les policiers réalisaient des contrôles. « C’était calme. Ils sont intervenus auprès d’un colleur d’affiches, des contrôles classiques avec des conducteurs sans casque et sans permis. Puis ils m’ont dit que vers 18-19 h, ça devenait plus intéressant, notamment avec des affaires de stupéfiants », raconte Olivier Azpitarte, avant d’ajouter : « Plusieurs véhicules ont grillé des stops, mais là, les policiers ont eu du flair. Les passagers et surtout la marque du scooter [un TMAX flambant neuf], les ont poussés à agir. »

Au commissariat, le conducteur et propriétaire du scooter, âgé de 26 ans, s’est révélé être connu des services de police, déjà impliqué dans une affaire d’importation de stupéfiants. Placé en garde à vue pour « non justification de ressources », le jeune homme n’a pas cherché à se débattre, visiblement conscient que son avenir était déjà compromis.

« Il avait le regard vide, puis il a dit aux policiers : ‘Vous verrez dans les journaux que j’ai été éliminé par la suite' », témoigne Olivier Azpitarte, qui a assisté à cet échange glacial. Le jeune homme s’était déjà résolu à être la prochaine victime d’un nouveau règlement de comptes. Lors du dernier en date, le 5 juin, l’équipe d’Electron libre productions avait déjà été témoin de ces affrontements. De tristes scènes malheureusement toujours d’actualité.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ