Marseille : « La police municipale ne verbalisera pas les restaurants et bars ouverts », assure Samia Ghali

Par Nathalie Dieul
25 septembre 2020
Mis à jour: 25 septembre 2020

Alors que les restaurants et les bars d’Aix-Marseille doivent fermer à partir du samedi 26 septembre parce que la métropole a été placée en « zone d’alerte maximale », la deuxième ajointe à la mairie de Marseille, Samia Ghali, a promis que « la police municipale ne verbalisera pas les restaurants et bars ouverts ».

« La police municipale a d’autres missions », a déclaré l’élue à BFMTV vendredi. « Je préférerais que demain, la police nationale soit là où elle doit être, là où on a des problèmes avec des rodéos sauvages […], les problèmes de cambriolage, les problèmes de stupéfiants, plutôt que d’aller verbaliser des commerçants qui essaient de gagner leur vie et faire marcher l’économie française. »

« La police municipale ne verbalisera pas les restaurants et bars ouverts », promet Samia Ghali.

« Je n’appelle pas à la désobéissance. J’appelle tout simplement à la résistance civique », a-t-elle ajouté au micro de France Bleu, alors qu’elle se trouvait au milieu d’un millier de manifestants dans le centre-ville de Marseille ce même jour.

Les nouvelles mesures devant entrer en vigueur dès samedi soir ont amené de nombreuses réactions de la part de tenanciers de bars et de restaurants, dont plusieurs ont indiqué leur intention de rester ouverts malgré tout.

Plusieurs personnalités se sont exprimées contre les nouvelles restrictions. Parmi elles, le célèbre chef cuisinier Philippe Etchebest, qui a déclaré : « On est en train de se noyer, et en plus on nous enfonce la tête sous l’eau. »

D’autres personnalités politiques ont également pris très clairement position contre ces annonces gouvernementales, comme Maryse Joissains, maire d’Aix-en-Provence, qui parle de mesures disproportionnées,puisque « nous avons cinq malades en réanimation et 10 personnes hospitalisées dans toute la ville ».

FOCUS SUR LA CHINE – Barrage effondré, village inondé

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ