Marseille : un préfet nommé pour appliquer le « plan Macron »

Par Epoch Times avec AFP
9 octobre 2021
Mis à jour: 9 octobre 2021

Le mercredi 6 octobre, le préfet Laurent Carrié, conseiller du Premier ministre Jean Castex, a été chargé en Conseil des ministres du suivi du grand plan pour Marseille annoncé le 2 septembre par le Président Emmanuel Macron.

« Sur proposition du ministre de l’Intérieur, Laurent Carrié, administrateur territorial hors classe, est nommé préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (…) chargé du plan ‘Marseille en grand' », indique le compte-rendu du Conseil des ministres.

Lors d’une visite exceptionnelle de trois jours à Marseille, le Président de la République Emmanuel Macron avait présenté un grand plan pour Marseille de 1,5 milliard d’euros pour la sécurité, les écoles, la lutte contre l’habitat indigne, les transports et les hôpitaux. Il doit revenir mi-octobre dans la cité phocéenne pour un premier point d’étape.

Le nouveau préfet délégué sera l’interlocuteur privilégié des élus locaux, notamment pour faire avancer certains sujets polémiques comme l’amélioration de la gouvernance de la métropole Aix-Marseille-Provence voulue par le chef de l’État. Une gouvernance qui vient de faire l’objet de vives critiques au sujet de la gestion de la grève des éboueurs, poussant le maire de Marseille Benoît Payan à revendiquer le retour de la compétence « propreté, voirie et déchets » à la ville.

Laurent Carrié était depuis février 2019 au cabinet du Premier ministre Jean Castex, dans le pôle des affaires intérieures en charge des politiques contractuelles territoriales.

 


Rejoignez Epoch Times sur Télégram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ