Masque à l’école : un père s’oppose à l’Éducation nationale à cause du refus d’accueillir son fils de 7 ans sans masque à l’école

Par Nathalie Dieul
13 novembre 2020
Mis à jour: 13 novembre 2020

Un père de famille qui refuse que son fils de 7 ans porte le masque en classe a été accueilli lundi par cinq gendarmes et la directrice de l’école élémentaire de Lathus-Saint-Rémy dans la Vienne. Cette dernière a refusé d’admettre l’enfant dans l’établissement. Le parent d’élève lui a adressé une mise en demeure.

« La semaine dernière, j’ai envoyé un mail à la directrice de l’école. Elle m’a répondu que le port du masque est obligatoire. Je lui ai fait savoir qu’elle ne pouvait pas refuser mon enfant. Je n’ai pas eu de réponse », a déclaré le papa à La Nouvelle République.

Selon le père de famille, son fils de 7 ans souffrirait de problèmes d’asthme à l’effort et d’allergies. Cependant, son médecin trouve que sa condition physique n’est pas assez grave pour signer une attestation qui permettrait à l’élève de CE1 d’aller à l’école sans masque malgré le décret instaurant le port du masque obligatoire dès 6 ans dans les établissements scolaires.

« Je tiens à la sécurité de mon enfant avant tout, mais c’est pas prouvé que de mettre un masque ça va le protéger de quoi que ce soit », explique le papa à France 3.

Par ailleurs, ce dernier se questionne : « Dans l’école le masque est obligatoire, mais pendant la cantine tout le monde l’enlève, alors que tous les élèves sont réunis dans un même espace clos. Si on se base sur le décret de port obligatoire du masque, pourquoi est-ce qu’il y a la cantine ? »

Dans un premier temps, la directrice de l’école a accepté d’accueillir l’élève non masqué au sein de son établissement vendredi. Toutefois, « il a été mis de côté pendant toutes les récréations », s’insurge le parent.

Malgré l’intervention du maire de Lathus-Saint-Rémy comme médiateur pendant le week-end, la situation a dégénéré lundi lorsque le père a amené son fils à l’école muni d’une simple visière lundi.

Le duo a été accueilli par cinq gendarmes, présents pour assister la directrice, qui a décidé de durcir le ton et d’interdire à l’élève l’accès à l’établissement scolaire.

Le papa proteste : « On ne m’a remis aucun papier, aucune raison écrite. » Soutenu par l’association Réaction 19, il a adressé une mise en demeure à la directrice d’école et pense même lancer une action en justice.

« On m’oblige à être dans l’illégalité alors que je veux scolariser mon fils », indique le parent.

Du côté de la direction académique de la Vienne, Frédérique Artaud, adjoint au directeur, précise : « Depuis la rentrée des vacances d’automne, la consigne c’est le port du masque pour tous les élèves à l’école élémentaire, à partir de 6 ans. Des exceptions sont néanmoins prévues pour les élèves qui sont porteurs de pathologies, Pour autant qu’elles soient confirmées par un certificat médical. Ce qui n’est pas le cas de cet élève. »

NOUVEL HORIZON – La loi sur la sécurité menace nos libertés



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ