Des masques traités avec une molécule toxique distribués aux enseignants

Par Nathalie Dieul
15 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

À la rentrée scolaire de septembre 2020, les enseignants ont reçu cinq masques en tissu blanc, gracieuseté du ministère de l’Éducation nationale. Toutefois, ces masques ont été traités avec une molécule potentiellement toxique, la zéolite d’argent.

Les masques de coton blanc fabriqués par la marque DIM, distribués aux personnels de l’Éducation nationale, sont « traités au zéolite (sic) d’argent et de cuivre, et au zéolite (sic) d’argent », peut-on lire sur les emballages de ces équipements de protection, selon Reporterre.

« Le risque de porter ces masques n’est pas inexistant », selon un chercheur spécialiste en nanotechnologies à l’Université d’Aveiro située au Portugal.

Selon le comité des produits biocides de l’Agence européenne des produits chimiques, la zéolite d’argent est « susceptible de nuire à la fertilité » et elle « est très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme ».

L’article de Reporterre accusant les masques fournis aux personnels de l’Éducation nationale rappelle à la mémoire l’épisode où Emmanuel Macron, portant justement un de ces masques de marque DIM, a manqué de s’étouffer le 8 septembre dernier. « Je vais mettre un masque plus léger parce que j’ai dû absorber un truc du masque », avait expliqué le président, en visite dans un établissement scolaire.

Les révélations de l’article de Reporterre ont bien évidemment fait réagir les enseignants sur les réseaux sociaux ainsi que les syndicats.

Le ministre Jean-Michel Blanquer, interrogé sur le sujet sur RTL, a répondu : « C’est une information surprenante qui mérite vérification. » De con côté, Gabriel Attal a reconnu que « si c’est vrai, ça peut être assez grave », avant de défendre le ministère de l’Éducation : « Je n’imagine pas qu’on puisse avoir distribué des masques sans avoir garanti qu’ils soient certifiés et homologués. »

Selon le Huff Post, la toxicité des masques de la marque DIM dépendrait de la quantité de zéolite qu’ils contiennent. « Il nous faut davantage de précisions sur le type de zéolites dont il s’agit ici, ainsi que sur le type d’argent qui aurait été utilisé », affirme Jerôme Langrand, médecin toxicologue à l’hôpital Lariboisière.

Le spécialiste reconnaît que le cristal de zéolite sous forme de nanoparticules est particulièrement dangereux pour la santé humaine, puisque celles-ci s’infiltrent dans les poumons. Toutefois, « sous cette forme, les cristaux coûtent très cher », assure le médecin, qui serait étonné qu’ils soient utilisés en nanoparticules pour les masques.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine critiquée pour la confession forcée d’un Taïwanais


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ