Une mère atteinte de la maladie d’Alzheimer ne reconnaissait pas son fils, mais un régime alimentaire spécial pour le cerveau lui redonne la mémoire

Par Epoch times
7 juillet 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Lorsqu’un membre de la famille souffre de la maladie d’Alzheimer, les conséquences sont souvent dévastatrices pour le reste de la famille. La frustration, tout comme le chagrin, peut survenir lorsque la personne atteinte ne reconnaît pas ses proches, oublie ce qui vient de se passer ou oublie complètement les gens et les événements.

Un homme a trouvé un moyen d’aider sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer – elle avait une forme avancée de la maladie et ne le reconnaissait pas. Suite à un changement drastique dans son alimentation, un miracle s’est produit.

Sylvia Hatzer, 82 ans, originaire de Bury, dans le Grand Manchester, a commencé à souffrir de pertes de mémoire en 2015 et, en 2016, elle a reçu un diagnostic de démence multifactorielle (aussi appelée démence mixte). L’état de Sylvia s’est rapidement détérioré, et la personne de 82 ans a été transportée à l’hôpital à la suite d’une chute causée par une crise.

Mark a dit que sa mère a aussi oublié qui il était, quelque chose qui l’a bouleversé.

« J’étais à son chevet 12 heures par jour et plus. Parfois, ma mère ne savait pas qui j’étais ni où elle était », a déclaré Mark dans un blogue de la Société Alzheimer du Royaume-Uni.

« De loin, ça a été les pires 12 mois de notre vie. Une série interminable de médicaments et de rendez-vous médicaux qui a vu ma mère à l’hôpital pour un total de trois mois. »

Les deux avaient une relation très proche – Mark avait perdu son père et son frère quelques années plus tôt, de sorte que le lien entre la mère et le fils était devenu encore plus étroit.

L’équipe de santé impliquée dans le traitement de Sylvia faisait de son mieux pour l’aider, mais sa mémoire s’estompait rapidement.

Une fois à l’hôpital, Sylvia a tenté d’appeler la police, et elle a allégué qu’elle avait été enlevée et retenue contre son gré.

« J’avais l’impression d’être pris au piège par une marée montante et qu’il n’y avait pas d’issue », dit-il.

À la recherche de meilleurs traitements, Mark était déterminé à travailler avec l’équipe soignante pour améliorer les symptômes de sa mère.

« Nous avons tous les deux décidé que nous n’allions pas nous reposer sur nos lauriers et que, si nous devions perdre la bataille, ce ne serait pas sans nous battre. »

« Peu à peu, jour après jour, nous avons réussi à renverser la situation. Ce n’était pas une solution miracle. Nous avons travaillé avec notre équipe soignante et élaboré un plan d’action (voir ci-dessous). Il décrit en détail un régime alimentaire sain avec des exercices physiques et cognitifs doux », explique Mark.

Après 12 mois, les symptômes de Sylvia se sont améliorés, au grand soulagement de son fils Mark.

« J’ai lentement récupéré ma mère. Sa mémoire s’améliore tout le temps.

« Elle est plus alerte et engagée. Elle est redevenue elle-même. Et je lui en suis vraiment reconnaissant, ainsi qu’à tous ceux qui nous ont aidés. »

Pendant ce temps, Mark a survécu avec seulement trois heures de sommeil par nuit tout en gardant son emploi. Mark a perdu environ 25 kg et était continuellement épuisé, mais il se rappelait la célèbre citation de Winston Churchill quand il se sentait abattu : « Si tu traverses l’enfer, continue. »

C’est incroyable ce que les membres de la famille peuvent faire pour aider leurs proches à faire face aux temps difficiles. Cet homme est une véritable source d’inspiration et mérite d’être félicité pour sa persévérance à aider sa mère bien-aimée !

Le plan d’action personnel, conçu par Mark et Sylvia, comprenait les éléments suivants :

Manger des aliments « nourrissants pour le cerveau » :

– Des baies, particulièrement les myrtilles, les mûres et les fraises.
– Des légumes verts à feuilles, épinards et chou frisé
– Des patates douces, carottes, rutabagas
– Un régime méditerranéen.

Tenir à l’écart des aliments mauvais :

– Sucre raffiné et boissons sucrées
– Les aliments frits et la restauration rapide
– Pâtisseries, gâteaux, sucreries, et plus encore.

Activités recommandées :

– Marche régulière
– De bonnes nuits de sommeil
– Éviter l’isolement ou la solitude
– Socialiser avec les gens
– Jeux de mémoire et mots croisés, et plus encore.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la maladie d’Alzheimer est l’une des principales causes de handicap et de dépendance chez les personnes âgées dans le monde. De plus, la maladie d’Alzheimer a des répercussions physiques, psychologiques, sociales et économiques sur les personnes atteintes, ainsi que sur leurs soignants, leurs familles et la société en général.

 

RECOMMANDÉ