Une mère célibataire de 7 enfants transforme ses derniers 5 dollars en une entreprise de cupcakes qui vaut des millions

Par Louise Bevan
25 mai 2021
Mis à jour: 25 mai 2021

Une mère célibataire de sept enfants a vécu un « moment avec Dieu » lorsqu’un voisin a fait appel à ses talents de pâtissière pour répondre à une commande massive de restauration. Cette commande représentait sa chance de sortir de la pauvreté, mais cette mère en difficulté n’avait que 5 dollars sur elle.

Elle a utilisé ces 5 dollars pour acheter des produits de boulangerie. Douze mois plus tard, Mignon Francois dirigeait une entreprise, The Cupcake Collection. Aujourd’hui, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel de plusieurs millions.

« J’ai ouvert mon entreprise avec un mixeur KitchenAid et un réfrigérateur de la taille d’un dortoir », a expliqué Mme Francois à Southern Living. « Je n’avais ni crédit ni argent […] La maison même où se trouve ma boulangerie de Nashville était en vente forcée le jour où j’ai ouvert mes portes. »

 

Mignon Francois (Avec l’aimable autorisation de The Cupcake Collection)

Mariée jeune après être devenue une mère adolescente, à la limite de finir à la rue et finalement divorcée, Mignon se décrit comme « tout ce qu’il ne faut pas être pour réussir ».

En 2005, elle a déménagé à Nashville, dans le Tennessee, avec son mari et ses enfants. Mais le nouvel emploi de son mari est tombé à l’eau, et il est allé travailler comme contremaître. Les revenus étaient limités et la famille avait donc vraiment du mal à joindre les deux bouts.

Elle passait ses journées dans le noir pour que ses enfants, des tout-petits aux adolescents, aient du courant lorsqu’ils rentraient de l’école. Sans électricité, elle achetait de l’eau pour remplir la baignoire afin que ses enfants puissent se baigner, et achetait de la nourriture en vrac, mangeant souvent les mêmes aliments de base pendant une semaine d’affilée, rapporte Insider.

(Avec l’aimable autorisation de The Cupcake Collection)

Un après-midi de 2007, un voisin a frappé à sa porte avec une demande. Mignon, qui a appris à cuisiner avec sa grand-mère, a commencé à faire des gâteaux après avoir entendu à la radio que les ventes de gâteaux pouvaient aider à alléger les dettes. La voisine voulait 600 petits gâteaux à 1 $ chacun.

Comme elle n’avait pas le budget nécessaire pour acheter les ingrédients pour 600 cupcakes, Mignon s’est engagée à faire la première fournée de 60, en investissant ses 5 derniers dollars, le budget du dîner de la famille, dans les ingrédients.

Quand j’ai fermé la porte, j’ai eu un vrai moment de rapprochement avec Dieu et je me suis dit : « Sérieusement ? Tu m’offres cette opportunité alors que je n’ai pas d’argent ? J’ai littéralement 5 dollars pour nous nourrir », a déclaré Mme François.

« J’ai transformé ces 5 dollars en 60 dollars ce jour-là, et ces 60 dollars en 600 dollars à la fin de la semaine », a déclaré Mignon à Nashville Lifestyles. « J’ai transformé ces mêmes 5 dollars en plus de 5 millions de cupcakes vendus. »

Depuis la création de The Cupcake Collection à la fin de l’année 2008, la pâtisserie de Mignon Francois s’est étendue des cupcakes artisanaux aux gâteaux d’anniversaire et de mariage, l’entreprise réalisant désormais près d’un million de dollars de chiffre d’affaires chaque année. La patate douce, dit-elle, est la saveur la plus populaire de la boulangerie.

Mais le parcours de cette mère industrieuse, qui est passée de la pâtisserie maison à l’empire du gâteau, est dû à de scrupuleuses stratégies budgétaires.

Mme Francois explique que, selon elle, sa communauté s’est souvent habituée au rejet des banques. « Comme j’avais mon argent sur un compte bancaire à l’époque, si j’avais fait une erreur, ne serait-ce que d’un dollar, j’aurais eu un découvert bancaire », a-t-elle réfléchi, « c’est juste un cercle vicieux qui fait boule de neige de manière négative. »

Suivant les conseils de l’expert en finances personnelles Dave Ramsey, Mignon a adopté un système d’enveloppes, allouant de l’argent pour ses « quatre murs » (logement, services publics, transport et nourriture) avant de s’attaquer aux autres dépenses, à « l’argent du plaisir » et à l’épargne. Les bénéfices des ventes lui ont permis d’acheter les articles figurant sur sa liste croissante de souhaits en matière de cuisine.

Réduire les dépenses et économiser de l’argent est devenu un jeu pour Mignon et ses enfants, et très vite, elle a pu régler ses prêts étudiants et ses dettes médicales.

Elle a utilisé la « méthode boule de neige » en effectuant uniquement les paiements minimums, en commençant par les plus petites dettes, pour s’émanciper. Des lettres adressées aux agents de recouvrement ont permis d’obtenir des règlements allant jusqu’à 80 % de ses factures médicales.

(Avec l’aimable autorisation de The Cupcake Collection)

La joie renouvelée de Mignon se reflète dans ses grands cheveux et les couleurs vives de sa garde-robe. « J’essaie d’être une existence lumineuse dans le monde », a-t-elle confié à Southern Living. « Il y a cette lumière à l’intérieur qui brille pour que les autres la voient. »

Son parcours pour sortir de la pauvreté l’a également inspirée à devenir une militante. Cette propriétaire d’entreprise prospère, qui possède désormais une deuxième boulangerie à la Nouvelle-Orléans, aide les autres à atteindre leurs objectifs financiers en tant que membre du conseil d’administration et mentor de la Nashville Convention and Visitors Corporation, du Entrepreneur Center, du Pathways Women’s Business Center et du College of Business de l’université Lipscomb.

The Cupcake Collection finance une bourse d’études à l’université d’État du Tennessee et travaille également avec un certain nombre de groupes communautaires qui luttent contre l’insécurité alimentaire.

L’entreprise de Mme Francois est à la fois un héritage de pâtisserie et un témoignage de la force du travail. Sa mission aujourd’hui, dit-elle, est « d’être un phare dans la communauté pour servir d’exemple de ce que sont les bonnes affaires ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ