Une mère et sa fille pilotes deviennent virales après que la photo d’elles volant ensemble a été affichée en ligne

Par Catherine Bolton
26 août 2019 Mis à jour: 26 août 2019

Chaque petite fille devrait être éduquée à croire qu’elle peut faire tout ce qu’elle veut. Mais pour beaucoup, l’absence de modèles présentés dans les médias et dans le monde qui les entoure peut rendre cela difficile à croire vraiment.

C’est ce sentiment qui a enthousiasmé tant de gens lorsqu’ils ont vu une photo souriante du capitaine Wendy et de l’officier en second Kelly Rexon affichée en mars 2019.

Les deux femmes pilotes, qui ont volé ensemble sur un Boeing 737 de Los Angeles à Atlanta, sont déjà assez rares ; selon une estimation de l’Association internationale des femmes pilotes de ligne en 2018, le nombre de femmes pilotes dans les plus grandes compagnies aériennes commerciales du monde ne représente que 3 à 6 % du personnel total des pilotes.

Cependant, ce qui rend cette paire encore plus inspirante, c’est qu’elles n’étaient pas seulement des équipières de vol toutes deux féminines – c’est aussi une équipe de mère-fille.

« J’ai seulement volé avec l’équipage de cette mère-fille sur Delta de Los Angeles à Atlanta », a partagé John R. Watret, le chancelier du campus Embry-Riddle Worldwide, qui se trouvait sur ce vol particulier et a décidé d’en parler sur les médias sociaux. John R. Watret est aussi un pilote et un « passionné de l’aviation » autoproclamé.

La photo est immédiatement devenue virale, plus de 18 000 personnes l’ont retweetée et 52 000 l’ont aimée. Plus de 600 personnes ont commenté l’image, exprimant leur joie de voir un équipage de conduite si inspirant – une chose que John R. Watret lui-même a expliquée être la raison pour laquelle il l’a affichée.

« Il faut qu’il y ait plus de diversification dans l’industrie », a déclaré M. Watret, dans une interview accordée à Embry-Riddle Aeronautical News. « C’est crucial et c’est l’un des facteurs clés sur lesquels nous nous concentrons. Quand il y a plus d’opportunités, tout le monde y gagne. »

M. Watret a entendu parler du binôme unique qui pilotait son vol lorsqu’une mère et sa fille assises près de lui ont demandé s’elles pouvaient aller voir le poste de pilotage. Il a été intrigué lorsque l’hôtesse de l’air leur a accordé la permission, leur expliquant qu’elles seraient surprises de ce qu’elles y trouveraient et quand elles sont revenues à leur place, il les a entendu dire qui étaient les pilotes.

M. Watret a ensuite demandé à y aller et à leur rendre visite lui-même, et il a ensuite partagé la photo du moment où il a eu l’occasion de discuter avec elles.

En tant que chancelier d’une université aéronautique ayant des campus dans le monde entier, M. Watret savait qu’il avait l’occasion de faire la différence en partageant l’histoire des Rexon avec tout le monde. Donc, même s’il a admis qu’il n’est pas un tweeter fréquent, il a envoyé l’image dans la sphère des médias sociaux dans l’espoir que cela inspirerait plus de femmes à s’impliquer dans l’aviation.

Embry-Riddle a fait sa part en tant qu’université, en faisant un effort concret pour attirer plus de femmes dans l’aviation. Juste avant que la photo des Rexon ne soit prise, l’université a clôturé sa 30e Conférence internationale annuelle des femmes dans l’aviation à Long Beach, en Californie, et a organisé un « événement STEM pendant la Journée des filles dans l’aviation » pour donner à 300 filles âgées de 7 à 17 ans la possibilité d’en apprendre davantage sur l’aviation et de se lancer dans une carrière aérienne elles-mêmes.

Delta était ravi que M. Watret ait partagé l’histoire, tweetant que le binôme est un des « objectifs de l’équipage de vol » !

La réponse d’une personne résume parfaitement la situation.

« Cela donne un nouveau sens à ‘une mère qui prend sa fille sous son aile !’ », a-t-on écrit.

RECOMMANDÉ