Mère sur une grue à Rouen: son fils handicapé aura bien un auxiliaire de vie scolaire grâce à son action

Par Nathalie Dieul
4 mars 2020
Mis à jour: 4 mars 2020

Sonia Écharoux est prête à se battre pour que son fils handicapé obtienne l’aide dont il a besoin, même à monter sur une grue pendant 9 heures. L’action qu’elle a menée vendredi 28 février à Rouen a permis à Charly de faire sa rentrée ce lundi au collège Louis-Philippe de Eu.

Cela faisait deux ans que l’aide accordée à Charly, atteint d’une maladie orpheline, avait été supprimée et que Mme Écharoux se battait pour qu’il puisse bénéficier de l’accompagnement dont il a besoin. « Charly a perdu deux ans. Sans accompagnant, pour l’aider à progresser au collège, nous sommes dans une impasse », a-elle déclaré à L’informateur.

Finalement, le 28 janvier dernier, ce droit lui avait été accordé, mais la lenteur du système faisait que rien de se concrétisait pour le garçon. Un mois plus tard, la mère de famille a bravé les vents et la pluie pour monter sur une grue et attirer l’attention sur le cas de son fils aîné.

Grâce à son action, cette Normande a obtenu un rendez-vous au collège Louis-Philippe de Eu dès le lundi suivant, le 2 mars, indique France 3.

« On a convenu de mettre en place pour l’instant, 10 heures d’accompagnement d’une AVS (Auxiliaire de vie scolaire) », a déclaré à la chaîne de télévision Laure Lesain-Cayeux, principale de l’établissement. « On devrait monter à 12 heures, mais on a besoin d’un petit peu d’organisation. Charly sera aidé par deux personnes. »

Pour Mme Écharoux, il s’agit là d’ « un bon début, mais c’est insuffisant ». En effet, elle espère une aide à temps plein pour Charly et va dès à présent préparer une nouvelle demande pour la Maison départementale des personnes handicapées.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ