Meurthe-et-Moselle : pendant un an, une famille se recueille devant une tombe vide sans le savoir

Par Séraphin Parmentier
17 février 2020
Mis à jour: 17 février 2020

Consternée, la famille a fini par apprendre un an après l’enterrement que les cendres de la défunte n’avaient jamais été transférées dans sa tombe.

Les faits remontent au mois de janvier 2019. Après le décès de Claudine Wenner à l’âge de 76 ans, son corps fait l’objet d’une crémation. L’urne contenant les cendres de la défunte doit ensuite être transférée au cimetière de Villerupt, une commune de près de 1500 habitants située à quelques kilomètres de la frontière avec le Luxembourg.

Pendant un an, la famille de Claudine Wenner se recueille devant la pierre tombale censée contenir l’urne funéraire. Mais en janvier 2020, les proches de la défunte finissent par se rendre compte que la tombe ne contient pas les cendres de leur parente.

Outrée, la famille de Mme Wenner demande des comptes à l’entreprise de pompes funèbres concernée. Selon Le Républicain Lorrain, la société aurait expliqué qu’il s’agirait d’une erreur liée à la prise de congés de certains salariés au moment des obsèques de la défunte.

La famille de la défunte ne souhaite pas déposer plainte

L’entreprise de pompes funèbres a finalement retrouvé l’urne contenant les cendres de Claudine Wenner, qui était toujours entreposée au centre funéraire. Plus d’un an après la cérémonie, l’urne a enfin pu être placée dans la tombe de la défunte.

S’ils ont été choqués d’avoir vu leur mère et leur grand-mère être « enterrée deux fois », les proches de Mme Wenner ne souhaitent toutefois pas déposer plainte contre l’entreprise de pompes funèbres.

Contactée par les journalistes du quotidien régional, la société n’a pas souhaité faire de commentaires.

RECOMMANDÉ